Musée de la Vie wallonne

Musée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonne

Focus

"La Fontaine de la Tradition"

La Fontaine de la Tradition rénovée et inaugurée le 8 mai 2014

Liège peut se targuer de son patrimoine historique et en être fier ! Ce 8 mai, un de ses monuments les plus symboliques fédère la population pour célébrer sa rénovation.

Bref historique

La ‘Fontaine de la Tradition', plus communément appelée ‘petite fontaine' ou ‘fontaine des sav'tresses', doit sa notoriété populaire à une coutume singulière : c'est autour de cet édicule que s'organisait la vente des vieux souliers au 18e siècle.

Les origines de ce monument sont incertaines. Selon certains écrivains, elle aurait été établie en 1656, succédant ainsi à la fontaine servant de base à la statue du bourgmestre Beekman, dont l'enlèvement datait de 1649. Pourtant, en 1615 déjà, Philippe de Hurges[1] en dressa une description sommaire[2]. Mais la plupart des ouvrages s'accorde en citant 1719 comme date officielle et originelle.

Dans « La Vie wallonne – Revue mensuelle illustrée » du 15 octobre 1929, Charles Delchevalerie la décrivait comme telle : « elle est constituée, au point de vue monumental, par un bloc quadrangulaire[3] dont une seule face est décorée d'un bas-relief en bronze, portant les armoiries du prince-évêque et des bourgmestres qui présidèrent à son érection ». Les autres faces, imaginées et conçues par Georges Petit, par souscription et à l'initiative du Musée de la Vie wallonne, sont illustrées par une évocation des théâtres de marionnettes, par les Boteresses et le Cramignon

La fontaine, telle que nous la connaissons aujourd'hui, comprenait à l'origine sa structure de pierre et ses 4 coquilles. Charles Delchevalerie précise également que « pour transmettre à la postérité la date de l'érection, avec le souvenir du prince régnant, Joseph-Clément de Bavière, et les bourgmestres régents Nic.-Dieud. De Trappé et Jacques Matthias de Lambinion, la Cité fit tracer, l'année 1719, les armoiries du prince et des magistrats communaux , avec noms et devise, sur une porte de bronze existante ».

Pierre Levache, fondeur que l'on pouvait encore trouver à Liège jusqu'en 1738, fut chargé de la réalisation de cette œuvre.

La dernière rénovation : de 2003 à avril 2014

Catherine Galimont, attachée spécifique à la Cellule Art Public de la Ville de Liège, interviewée pour les reportages du Musée de la Vie wallonne, relate les différentes étapes de rénovation de la fontaine comme suit : « Bâtiment classé et endommagé, la fontaine devait être restaurée dans sa globalité. Une procédure de certificat de Patrimoine fut ouverte et la Ville préféra confier la restauration à ses ouvriers communaux, impliquant ainsi des garanties plus importantes que si ce travail eut été confié à une entreprise privée ».

« Après trois jours de démontage (88 pierres de tailles diverses) et quand survint l'enlèvement de l'emmarchement, les ouvriers découvrirent avec surprise que les vasques étaient posées sur une structure plus ancienne. Malgré l'étude préalable de 2005 réalisée autour de la fontaine et sa structure, rien n'avait laissé supposer la présence d'éléments datant du 17e siècle et un dallage du 16e ! Suite à ces découvertes inattendues, la nouvelle fontaine offre une chambre de visite permettant un accès technique à ces précieux éléments historiques… »

Au final : un quart des éléments ont été remplacés, 34 pierres ont été greffées et 31 ont fait l'objet d'un collage et brochage !

---

[1] Philippe de Hurges, alors échevin de Tournai en 1615, est surtout connu pour ses écrits relatant son voyage à Liège et à Maestrect (Maastricht). Ses récits de voyages furent publiés en 1872. On trouve également quelques impressions de l'auteur dans certains registres des ‘Recès du Conseil de la cité'.

[2] Sur la Fontaine de la Tradition, Philippe de Hurges écrivit qu'elle était « de moindre ouvraige que la précédente, car il n'y a qu'un perron carré (sic) duquel elle (l'eau) saute en un vase de marbre gris, montant ceste eau plus de 20 pieds »

[3] Figure géométrique à quatre angles.

Jean-Michel Stockem
Photos © Vincent Haneuse 2014

rmoiries du prince-évêque et des bourgmestres
Fontaine de la Tradition
Evocation des théâtres de marionnettes sur un bas-relief
Boteresses et coteresses sur un des bas-reliefs en bronze


Tous les focus