Soutien aux élèves et aux étudiants

Soutien aux élèves et aux étudiantsSoutien aux élèves et aux étudiantsSoutien aux élèves et aux étudiantsSoutien aux élèves et aux étudiants
tristesse

La tristesse : une émotion de base à exprimer.
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 08-04-2021

La tristesse fait partie des 6 émotions de base chez l’enfant.

Les autres émotions fondamentales sont la peur, la colère, la joie, l'amour, la sérénité.

La tristesse est une émotion qui indique que quelque chose ne va pas. Comme toute autre émotion, la tristesse doit être exprimée. C'est grâce à cette démarche que l'enfant va apprendre à la gérer et de façon plus générale, au fil du temps, à bien réagir aux différentes situations de la vie.

La tristesse est une réaction souvent suscitée par une douleur émotionnelle (dispute, changement d'école, divorce, éloignement, moqueries, perte d'un être cher, …). Elle peut aussi avoir une cause physique (opération, douleur, malformation, …)

Reconnaître pour connaître

Pour bien gérer une émotion personnelle ou faire face à une émotion chez une personne que l'on rencontre, il faut la reconnaitre. Cette identification peut notamment se faire grâce au langage corporel.

Pour la tristesse, le visage s'affaisse, le « sourire » est triste, les larmes coulent, le corps a tendance à se replier, … Quand on est colère, les sourcils se froncent, les poings se serrent.

En sachant cela, un enfant saura identifier ses propres émotions, lire les émotions d'autrui et dès lors adapter son comportement.

Pour aider un enfant à décoder ces signes, il est intéressant de jouer au jeu des émotions, face à un miroir, en les mimant. On peut aussi illustrer les émotions dans un tableau et ensuite les mimer, les développer oralement, …

Symptômes de la tristesse

Outre ces signes corporels visibles, la tristesse s'identifie aussi via d'autres symptômes, qui varient selon l'âge.

  • Chez le nourrisson : les pleurs sont toujours l'expression principale.
  • Chez l'enfant, la tristesse s'associe à une recherche d'isolement, à une diminution d'activité, de concentration, d'entrain. L'apathie ou l'insomnie sont d'autres symptômes et l'irritabilité et la dévalorisation sont fréquentes.
  • Chez l'adolescent la tristesse est aussi reconnue par des modifications des expressions et un repli sur soi, avec un isolement social et une perte de confiance.

Alors que faire ?

Pour aider votre enfant, la meilleure chose à faire est d'en parler avec lui.

  • Dans un endroit calme.
  • En faisant preuve d'empathie : « j'ai la sensation que tu es triste ».
  • En lui disant que la tristesse est normale et naturelle.
  • En mettant des mots sur ce qu'il ressent : « ça fait mal, c'est vrai c'est difficile ».
  • En l'écoutant sans l'interrompre.
  • En laissant venir les pleurs.

Un soutien physique pourra aussi aider votre enfant : être présent jusqu'à l'apaisement, en respirant profondément grâce à la respiration du koala (vous êtes assis à genoux au sol, votre enfant est dans vos bras et vous enveloppe complètement. L'objectif est de synchroniser vos respirations jusqu'à l'apaisement).

On peut également lui proposer d'aller marcher, de bouger.

Une émotion passagère de tristesse n'a rien d'alarmant, elle est aussi naturelle que les autres émotions. Il important de l'accueillir naturellement, ce qui permettra à nos enfants en grandissant d'avoir une personnalité forte et sensible en même temps.

Si vous présentez des difficultés à gérer les émotions avec votre enfant, nos équipes CPMS sont présentes pour vous apporter leur aide et leur soutien. N'hésitez pas à les contacter.

Quelques lectures Pour parler de la tristesse avec les enfants :

Quand je suis triste

Bienvenue tristesse

La tristesse de Groschagrin

Le livre de mes émotions : la tristesse