ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Enseignement secondaire

IPEA La Reid: les élèves face aux problématiques en agriculture

En octobre, les élèves des sections "Technicien en agriculture" et "Sciences agronomiques" de l'IPEA de La Reid ont exploré deux thèmes cruciaux: la problématique foncière et l'agriculture durable.

Au début du mois, les étudiants de 6e année des sections "Technicien en agriculture" et "Sciences agronomiques" de l'IPEA de La Reid se rendaient à Bouge pour une journée technique consacrée à la problématique foncière en agriculture.

Impacts du changement climatique, diminution généralisée des surfaces agricoles, concurrence pour les usages et l'accès à la terre, effets pervers du bail à ferme pour les propriétaires, difficultés pour la transmission des fermes entre génération, mais aussi accaparement des terres, tels ont été quelques-uns des sujets abordés.

Les intervenants ont présenté la nécessité d'une politique de structure tant au niveau européen - à travers la réforme de la PAC - que régional. Le tout récent code wallon de l'agriculture, la création d'une banque et d'un observatoire fonciers, la réforme du remembrement... sont autant d'outils à utiliser et à développer.

Une semaine plus tard, dans le cadre de la journée mondiale de l'alimentation, les élèves de 6e année "Sciences agronomiques" assistaient, à Liège, à une conférence sur l'agriculture durable. Dans un style simple et direct, le conférencier Bruno Parmentier, ingénieur des mines, économiste et auteur des ouvrages Nourrir l'humanité, Manger tous et bien et Faim zéro, a expliqué l'urgence de conserver les ressources productives de la planète pour que chacun puisse manger et que les agriculteurs puissent vivre de leur métier.

Avec la démographie galopante, les solutions utilisées au XXe siècle pour nourrir l'humanité ne fonctionnent plus. D'après les prévisions, il faudra augmenter de 70% la production agricole mondiale pour que tout le monde mange bien en 2050. Il faudra, selon l'orateur, produire plus et mieux mais avec moins de terres, moins d'eau, moins d'intrants et moins de mécanique. Les solutions pour relever ce défi ne pourront venir que de l'agriculture écologiquement intensive, du bon usage des biotechnologies, du changement de nos modes de consommation alimentaire et des politiques de soutien à l'agriculture.

Ces deux jours n'ont pas manqué d'interpeller nos élèves qui se sont montrés fort intéressés. Cela renforce leur motivation : les agriculteurs et les agronomes sont indispensables pour répondre aux besoins humains !




Toutes les actualités