ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Enseignement secondaire

Lycée Jean Boets: colloque "La bienveillance au quotidien dans l'accueil de l'enfant"

lors des ateliers, professionnels, élèves et professeurs se penchent sur les temps forts d'une journée à la crèche et analysent les situations vécues par les enfants en termes de violences douces

Le Lycée Jean Boets organisait le 26 avril 2013 un colloque centré sur la petite enfance qui s'adressait aux professionnels de l'enfance, aux élèves de puériculture et à leurs professeurs.

Le colloque "La bienveillance au quotidien dans l'accueil de l'enfant" a réuni 130 personnes et était animé par Christine Schuhl, formatrice dans le secteur social et petite enfance et conférencière de renom. Conseillère pédagogique dans plusieurs établissements d'accueil de la petite enfance près de Paris, elle travaille à partir d'observations "participatives" autour de l'analyse des pratiques professionnelles. Elle est également rédactrice en chef de la revue "Métiers de la petite enfance" (Elsevier Masson) et auteure de plusieurs ouvrages, centrés notamment sur la problématique de la douce violence.

Pour sa troisième édition, le colloque avait comme objectif d'actualiser les approches de la petite enfance et a donc permis de renforcer l'expertise du Lycée dans la formation des professionnels dans ce domaine.

En effet, la section "Puériculture" forme, depuis de très nombreuses années, le personnel spécialisé des crèches et structures d'accueil de la petite enfance de la région liégeoise. Avec sa soixantaine d'années d'expérience dans la formation des puériculteurs/trices, le Lycée tente continuellement de s'ouvrir vers l'extérieur grâce à de nombreux projets (mobilités professionnelles européennes, renforcement des ponts entre les services d'accueil de la petite enfance et l'école via des ateliers transversaux, des conférences, des visites...).

De plus, il s'agissait d'intégrer de nouvelles méthodes pour la prise en charge de l'enfant de 0 à 3 ans, tant dans la formation initiale des élèves que dans la formation continue des enseignants. La transversalité des pratiques a également été renforcée par la rencontre entre les professionnels de terrain et ceux de la formation.

La douce violence, qui n'est ni un abus, ni une maltraitance, est une négligence du professionnel au cours d'une journée ordinaire dans une collectivité ordinaire… Ce sont des pratiques professionnelles où la volonté et le confort de l'adulte prennent le dessus sur ceux de l'enfant, des instants éphémères où le professionnel n'est plus dans la relation à l'enfant, où il se laisse emporter par un geste brusque, un jugement, une étiquette… Ce sont tous les gestes, paroles et regards qui, de manière répétée, placent l'enfant dans une insécurité affective réelle.

Les élèves du Lycée se sont montrés motivés et intéressés par cette problématique. Ils ont pris une place active lors des ateliers consacrés à l'analyse des situations de douces violences vécues par l'enfant en milieu d'accueil (lors des moments tels que l'arrivée au matin, le change, le repas, le sommeil...) et n'ont pas hésité à prendre le micro pour questionner Christine Schuhl devant toute l'assemblée.

Le lendemain, le samedi 27 avril 2013, une formation a été organisée pour les professionnelles des "Pacolets", la crèche d'application du Lycée. Dans le cadre du plan d'amélioration de la qualité pour l'ONE, l'équipe a choisi de travailler la période de familiarisation de l'enfant lors de son entrée à la crèche et les temps de l'accueil et du retour de l'enfant.

A la suite de la lecture du livre "Vivre en crèche", toute l'équipe, déjà sensibilisée à la problématique des douces violences, a initié la réflexion et le changement des pratiques autour de nombreuses réalités de l'accueil (transmissions d'information, aménagement de l'espace, doudous/sucettes, punitions/sanctions, puéricultrice de référence...). Cette journée, très enrichissante, a permis de générer de nombreuses pistes de réflexion et d'action pratique.

L'intervention de Madame Schuhl n'est pas terminée pour autant, elle reste à la disposition des puéricultrices au fur et à mesure des nouveaux aménagements et/ou projets qui vont se concrétiser.




Galerie photos

L'assemblée pendue aux lèvres de Christine Schuhl
Mmes Schuhl et Ackeart (professeur de pratique professionnelle)


Toutes les actualités