Ecole du feu

Ecole du feuEcole du feuEcole du feuEcole du feu
Cadets-pompiers

C’est la rentrée à l’école des Cadets-pompiers de la Province de Liège !
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 06-09-2021

Ce dimanche 5 septembre, 50 Cadets-Pompiers ont reçu leur casque des mains de Madame la Députée Provinciale de l’Enseignement et de la Formation Muriel Brodure-Willain et de leurs formateurs en chef.

Cette remise de matériel marque le début d'une formation de deux ans qui permettra à ces jeunes, volontaires, de 16 à 17 ans, d'obtenir le brevet de Cadet.

Suite à la crise sanitaire, il n'y a pas eu de formation l'année dernière et cette année, pas moins de 185 jeunes ont postulé. Parmi les 50 recrues de cette nouvelle session, il y a 7 filles et 43 garçons, répartis dans 5 zones de secours. Il faut aussi ajouter 4 jeunes (1 fille et 3 garçons) qui sont déjà en formation en région germanophone depuis septembre 2020.

Des chiffres dont s'est réjouie la Députée de l'Enseignement et de la Formation Muriel Brodure-Willain, dans son discours inaugural : « Cela montre que la crise sanitaire n'a pas entamé la motivation des jeunes cadets… et qu'elle l'a peut-être même renforcée ! » Avant de poursuivre : « Entre la crise sanitaire et les terribles inondations que notre pays vient de connaître, l'actualité nous a trop souvent rappelé l'importance des métiers de la sécurité et de l'urgence, tant les pompiers que les policiers et les secouristes-ambulanciers. C'est pourquoi la Province accorde autant d'importance à leur formation depuis autant d'années

Avant de peut-être intégrer l'Ecole du Feu de la Province de Liège, ces 50 Cadets retenus vont donc s'engager dans une formation intensive de deux ans, en parallèle de leur parcours scolaire traditionnel. Pour ce faire, ils ont déjà réussi les épreuves d'admission organisées au deuxième trimestre 2021. Il s'agit d'un test cognitif, d'un test d'habilité manuelle et d'épreuves sportives. « La débrouillardise dans l'utilisation du matériel technique et la condition physique sont indispensables dans le métier », explique Philippe LALOYAUX, Coordinateur de l'Ecole des Cadets de la Province de Liège. Un test à l'effort a été organisé au mois d'août au Service de la Médecine du sport de la Province de Liège pour s'assurer de la bonne santé physique des candidats.

Une véritable vocation

La formation se donne donc en deux ans, le samedi et pendant les vacances scolaires. Arriver au terme de cette formation est clairement la preuve d'une motivation sans faille des candidats. « La formation est très exigeante et il est évident que l'obtention du brevet de Cadet déclenche ou confirme l'envie de devenir Sapeur-Pompier », ajoute Philippe LALOYAUX.

Romain GENDEBIEN, qui vient d'entamer le nouveau cycle, va dans ce sens : « ma vocation depuis toujours est de devenir Sapeur-Pompier. Je souhaitais déjà m'inscrire l'année dernière à la formation Cadets, mais la crise sanitaire en a décidé autrement. Je suis actuellement en rhéto et mon objectif est clairement de réussir cette formation et directement après d'intégrer une zone de secours comme Sapeur-Pompier », explique-t-il. Pour lui, cette formation « est une véritable école de vie. On y trouve une entraide entre tous les membres de l'équipe. Je m'y sens comme dans ma deuxième maison ».

Cet esprit de groupe, cette solidarité, a aussi marqué Dann DELVAUX, qui vient d'obtenir son Brevet de Cadet. « Le groupe était très soudé, nous nous sommes entraidés et, aujourd'hui, les contacts se poursuivent même à titre privé. Plusieurs d'entre nous souhaitent intégrer une caserne et on espère travailler ensemble, poursuivre cette belle aventure. »

Pour lui aussi la carrière d'homme du feu est une évidence : « Dans ma famille, plusieurs proches sont Sapeur-Pompiers et c'est le métier de mes rêves », explique-t-il. « Et cette formation, c'est même mieux que dans mes rêves puisque, durant le confinement, les cours me manquaient. »

Aujourd'hui, Dann attend d'intégrer une caserne, aide à la remise en état de la caserne sinistrée de Pépinster et suit déjà la formation de Secouriste-Ambulancier. Bravo !

Un atout pour les zones de secours

Pour les Zones de secours, qui recrutent des Cadets depuis 2018, il s'agit d'un gain de temps appréciable et l'assurance de candidats affutés et aguerris. « En effet, grâce à la réussite du brevet de Cadet Pompier et de nouvelles épreuves physiques adaptées à l'âge auquel ils postulent, les candidats Sapeur-Pompier sont dispensés de la 1re partie de la formation de Sapeur-Pompier. Il leur reste à postuler dans une Zone de secours et à terminer 112 heures de formation organisée par l'Ecole du Feu de la Province de Liège pour obtenir le Brevet B01. »

À la fin des 2 ans de formation, les Cadets auront la 1re partie du brevet B01, le BLS-AED, le brevet de secouriste industriel, l'équivalent du module 10 B01, ainsi que le certificat d'aptitude fédéral.

Si l'Ecole des Cadets s'adresse aux jeunes, tout citoyen de plus de 18 ans qui souhaite intégrer les Zones de secours, comme pompier professionnel ou pompier volontaire, peut s'inscrire via le site www.pompier.be.