Métiers d'art

Métiers d'artMétiers d'artMétiers d'artMétiers d'art

Les expositions à la Design Station

La Province de Liège œuvre depuis de nombreuses années via son Pôle Métiers d'Art à la promotion des artisans d'art. Elle les soutient dans leur acte créatif et les aide à accroître leur visibilité.

Pour la deuxième année consécutive, le Pôle Métiers d'Art du Service Culture de la Province de Liège occupera la Design Station afin d'y organiser 2 expositions exceptionnelles.

A deux pas de la gare des Guillemins, la Design Station est un bâtiment emblématique qui regroupe trois fonctions : une vitrine du design wallon, un incubateur d'idées ainsi qu'un pôle créatif et économique.

Verré.Cristal - Cinq regards: du 22 novembre au 22 décembre 2019

affiche officielle

Le verre est cette matière mystérieuse qui devient vivante au contact de la lumière. Première matière synthétique créée par l'homme, elle a évolué jusqu'à devenir indispensable à notre
quotidien mais le verre usuel s'oublie dans notre société. Quand le verre devient artistique, il éveille nos sens et, qu'il soit vitrail ou sculpture, cette matière devient alors magique.

Les artisans exposés

Le Val St Lambert

Au début du XIIIe siècle au lieu-dit « le Champs des Maures », le Prince-Evêque fait don de ses terres aux Cisterciens, afin de fonder une abbaye.
Bâtisseurs infatigables, les moines assainissent le terrain, canalisent les ruisseaux, créent des étangs, assèchent les marais. De plus, le sol de leur terrain renferme du charbon de terre.
L'exploitation florissante des houillères par les Cisterciens, ajoutée à des dons généreux, va leur permettre d'édifier rapidement une église et des bâtiments monastiques.
Les bâtiments sont de style gothique, ils s'ordonnent autour d'un cloître à ciel ouvert, entouré de galeries. L'église s'allonge sur un côté, son chevet est orienté à l'est.

A la fin du Moyen Âge, l'abbaye passe par des temps difficiles et doit subir, outre de nombreux pillages, les assauts furieux de deux incendies. A partir de la moitié du XVIe siècle, la prospérité revient. Les pèlerins se font de plus en plus nombreux. En 1629, un important bâtiment destiné à l'accueil des hôtes s'ajoute à l'abbaye : c'est la maison des étrangers. Au XVIIIe siècle, l'abbé de Harlez décide d'entreprendre la construction d'une nouvelle abbaye, après avoir fait démolir l'église
gothique et le cloître.

En 1797, suivant les lois de la République, les ordres religieux sont supprimés et leurs biens confisqués. L'abbaye est mise aux enchères le 10 juillet 1797, trois mois à peine après l'évacuation du dernier abbé. C'est le citoyen Deneef qui en fait l'acquisition. Il détruit l'église abbatiale et transforme les bâtiments pour en faire une filature de lin. Mais sa filature n'aura pas de succès !
Un peu plus tard, après la chute de l'Empire, la prestigieuse cristallerie de Vonêche, près de Beauraing, se retrouve en territoire hollandais et donc coupée du marché français. Aimé Gabriel d'Artigues −qui la dirige − rachète alors la cristallerie Baccarat dans les Vosges. Deux des employés de Vonêche, le chimiste Kemlin et le polytechnicien Lelièvre, créent leur propre cristallerie dans l'abbaye du Val Saint-Lambert. L'endroit est idéal : la Meuse et la grand-route sont proches, les bâtiments sont grands et on trouve aux alentours toutes les matières premières et de la maind'oeuvre qualifiée.

Dès juin 1826, des fumées s'élèvent du plus vieux bâtiment de l'abbaye : le premier four est activé.
Le palais abbatial accueille les bureaux de la direction. L'aile orientale, dernier vestige du cloître gothique, est percée pour permettre le passage d'une voie ferrée interne. La cristallerie se développe rapidement à partir de 1835, autour de la cour du Val, une centaine de logements sont construits pour les travailleurs.

Constant Beerden

Constant Beerden travaille le verre dans son atelier depuis 25 ans. Il est également mouliste à la cristallerie du Val Saint Lambert depuis 35 ans. Il utilise plusieurs techniques, telles que la pâte de verre à la cire perdue, le casting ainsi que le formage à chaud. Il travaille aussi sur des pièces soufflées pour lesquelles des techniques particulières sont mises au point.
Le travail à froid occupe une place importante dans son travail, les créations sont taillées, polies ou sablées. Ces techniques permettent de donner une dimension complémentaire au verre dont la qualité première est la transparence. L'association de pierre bleue au verre peut donner à son travail une dimension monumentale. Le bronze, enfin, apporte une touche mystérieuse aux sculptures.

Jean-François Constant

Commencer l'oeuvre sans projet dessiné, sans idée de l'endroit où je vais, découper et peindre de nombreuses pièces de verre, de formes et de couleurs différentes.
Les étaler au hasard sur la table lumineuse et, tout en travaillant (ce qui est important est ce qui se fait quand je fais), observer le chaos, le désordre et chercher une émergence.
Suivre une voie parmi d'autres. Se tromper, recommencer, encore et encore.
Le résultat de cette quête peut un moment me remplir de joie, mais très vite, face au travail terminé, la déception, l'insatisfaction dominent. Le choix, quel qu'il soit, semble à chaque fois insupportablement réducteur si je le compare à l'étendue des possibles entrevus sur ma table. C'est cette tension qui me ramène sans cesse, qui m'accroche à mon établi.

Christophe Genard

De son bureau, Christophe Genard voyait les verriers souffler le cristal. La tentation de les rejoindre allait
changer sa vie…

« Commercial pour la ‘Route du Feu' en Province de Liège, la fenêtre de mon bureau donnait sur des ateliers de verriers. J'ai eu envie d'aller voir de plus près… », confie Christophe Genard. Sa rencontre avec le cristal en fusion déclencha une passion grandissante jusqu'à faire un choix de vie et de travail assumé. C'était il y a 17 ans. A une formation auprès des verriers du Val Saint Lambert suivirent d'autres à Murano, en France, en République Tchèque, en Turquie. Christophe Genard n'a de cesse d'expérimenter le verre avec assiduité. En
2016, il ouvre son propre atelier, y imprime librement sa personnalité. Sa fascination pour le cristal s'exprime dans des créations originales jouant de compositions colorées uniques, très personnelles. Des ajouts gazeux, des inserts de métaux précieux, des jeux de cordons tirés sont sa signature. « J'affectionne les contrastes entre transparence et opacité, ces instants où l'oeil se perd, quand un questionnement sur la matière via un jeu de textures dans des formes fluides et maîtrisée » commente Christophe Genard.

Jean-Yves Vossius

Jean-Yves Vossius explore à foison les techniques du vitrail, du fusing, du thermoformage, du ‘sand casting'…

En écho à la passion du verre qui le fait vibrer depuis son enfance, Jean-Yves Vossius développe depuis une vingtaine d'années ses activités d'artisan verrier au gré de techniques mariant la tradition à la modernité. Il se forme dans un premier temps à l'art du vitrail dont il fait l'apprentissage de toutes les arcanes : carton, calibres, découpes du verre, montage au plomb, soudure et finition. Créé en 2001, son atelier de verre lui permet de satisfaire les premières commandes de proches et d'amis.

Un stage dans le sud de la France lui offre la rencontre clé − celle qui ouvre de nouvelles voies de création− avec un artiste anglais. L'idée de Jean-Yves est alors d'utiliser la technique ancestrale du vitrail pour créer des tableaux de verre contemporains. C'est la révélation !

Démonstrations les weekends à la Design Station

  • Eric Delvaux (Gravure sur verre) : 23 et 24/11
  • Jean-Yves Vossius (création et restauration d'un vitrail) : 30/11, 1/12, 21/12 et 22/12
  • Constant Beerden (Possibilité d'expertise gratuite) : 7 et 8/12
  • Jean-François Constant (création de pochoirs sur verres) : 14 et 15/12

Journées rencontres dans leurs ateliers

  • Christophe Genard, souffleur de verre : 23 et 24/11

Cour du Val, 1 à 4100 Seraing | info@christophegenard.be

  • Jean-Yves Vossius, Atelier Chant de Lumière : 8/12

Allées des Artisans, 26 à 4130 Méry (Tilff) | info@chantdelumiere.be

  • Val St Lambert, soufflage de verre : 14 et 15/12

Rue du Val St-Lambert 245 à 4100 Seraing | info@val-saint-lambert.be

Veillez à prévenir les artisans de votre venue !

Catalogue

Téléchargez le catalogue ICI.

Informations pratiques

Design Station - Rue Paradis, 78 - 4000 Liège

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17h

Les week-ends de 10h à 18h

Entrée libre

metiersdart@provincedeliege.be - 04 279 53 32

En collaboration avec

logos partenaires


Constant Beerden
atelier Constant
atelier Constant
cristallerie
atelier Genard
atelier Genard
atelier Vossius
atelier Vossius