Trimestriel Notre Province

Trimestriel Notre ProvinceTrimestriel Notre ProvinceTrimestriel Notre ProvinceTrimestriel Notre Province
Carte

La Province soutient, plus que jamais, les pompiers
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 15-01-2021

«les Provinces reprendront progressivement à leur charge les contributions communales au financement des Zones de secours.

Comme annoncé dans la Déclaration de politique régionale 2019-2024, «les Provinces reprendront progressivement à leur charge, et au plus tard d'ici la fin de la législature, les contributions communales au financement des Zones de secours ».

Le chantier est vaste et s'annonce ardu mais le Collège provincial entend accomplir cet exercice budgétaire sans recourir à des coupes sombres dans le personnel provincial, à des impôts supplémentaires ou à des emprunts réduisant les possibilités de futurs investissements qui s'avéreraient opportuns. La Province de Liège, comme les autres institutions assumant une mission de service public, est confrontée à une nécessité de réorganisation, de gestion des ressources et des compétences mais aussi de coaching humain.

Sécurité civile

Les années 2020–2021 marquent un tournant dans cette législature et, plus généralement, dans l'évolution de l'Institution provinciale. Le but de cette réforme est de soulager les finances communales et de circonscrire le rôle des Provinces wallonnes dans un domaine précis.

Concrètement, pour la Province de Liège, cela signifie une charge supplémentaire de près de 12 millions € en 2020 et jusqu'à près de 45 millions € en 2024. Cet effort considérable ne pourra être supporté qu'en rationalisant notre fonctionnement et en mettant à plat l'ensemble de nos missions. Celles-ci devront toutes être analysées finement et leur nécessité pour les communes ou leur plus-value pour le citoyen devront être démontrées.

Dans le cadre du budget 2021, une somme de 17,8 millions € sera versée aux Zones de secours et ce, sans compter les obligations déjà imposées aujourd'hui à la Province. Cette contribution, qui correspond à 30% du montant des dotations communales, sera amenée à évoluer au cours des années à venir pour atteindre un soutien équivalent à 60% du montant desdites dotations en 2024.

L'impact budgétaire est important et lourd de conséquences mais le Collège provincial n'entend pas se cantonner à un rôle de banquier visà-vis des zones. C'est en ce sens que de multiples rencontres de travail ont déjà eu lieu et vont se poursuivre afin de renforcer l'efficience dans la gestion des zones et plus généralement d'améliorer le service aux citoyens. Par ailleurs, afin de renforcer ce lien et d'impliquer la Province dans la gestion concrète de ces nouvelles compétences, des représentants provinciaux intégreront sous peu les différents organes de gestion aux côtés des bourgmestres déjà en place.

Chacun doit apporter sa pierre à l'édifice

Entre juillet et octobre, les membres du Collège provincial ont entamé une analyse fine de la situation, proposé, sans précipitation, une méthode de travail et dégagé un ordre de grandeur des efforts de rationalisation à concurrence de 5% du budget 2020 en 2021 et de 15% pour l'exercice budgétaire 2024 au plus tard.

D'ores et déjà, le Collège provincial a décidé d'instaurer un moratoire sur toutes les procédures de recrutement et de promotion. Cependant, d'autres pistes de réflexion sont envisagées tout en veillant à ne procéder à aucun licenciement. Le Collège provincial prend la mesure de la responsabilité qui est la sienne en intégrant structurellement cette réforme. Il mettra tout en œuvre afin que la Province de Liège continue à être, aux yeux de tous, un service public de qualité et pertinent pour son territoire.

Information(s) pratique(s)

L'ensemble des projets repris au budget 2021 peut être consulté dans la Note de Politique Générale via la page Gestion et politique du site.