Musique

MusiqueMusiqueMusiqueMusique

Lauréats

.

Nouveaux lauréats

L'appel à candidature est actuellement en cours. Rendez-vous en décembre pour découvrir nos nouveaux lauréats.

Lauréats Ça balance

Alexandre Lesage Trio

Alexandre Lesage Trio

Alexandre est un pianiste improvisateur, étudiant les méthodes et les couleurs des grands compositeurs classiques comme Rachmaninov et Bartok mais aussi jazz comme Thelonious Monk, Duke Ellington, et inspiré du jazz moderne de nom tels que Fred Hersh, Ahmad Jamal et Keith Jarrett.
Alexandre est leader du groupe Fractal et Fragments mais également co-leader du groupe de synthwave Kassius.
Il a remporté en 2019 le prix du jury étudiant au Leiden Jazz Award.

Apolline Jesupret

Apolline Jesupret

Amoureuse de musique contemporaine, Apolline Jesupret la révèle en tant que compositrice et en tant qu'interprète.
C'est en tissant des liens entre son instrument de prédilection, le piano, et une nature créative qu' elle développe un intérêt pour la composition.
Sa personnalité artistique se définit par un éclectisme entre la vision de la pianiste et de la compositrice, entre une expressivité énergique et une intériorité poétique, entre la passion pour la musique et l'attirance vers d'autres formes d'art.

Azmari

Azmari

Créé à Bruxelles en 2015, Azmari est un voyage musical envoûtant qui sillonne entre ethiojazz, psychgroove, funk et dub.
Un Azmari, littéralement "celui qui loue" en amharique, est un chanteur-musicien éthiopien, comparable au barde européen ou au griot ouest-africain.
Fortement inspiré par la musique éthiopienne et orientale, une tournée à Istanbul a également influencé le groupe aux rythmes turcs des années 60'. ...
Ils ont intégré dans leurs compositions des instruments tel que le berimbao, le kaval et le saaz .

BAM! Trio

BAM! Trio

Un mélange de swing, de soul et de groove porté par un son chaud, puissant et électrique. Avec des compositions originales et des standards de jazz réarrangés, BAM vous fait voyager à travers l'histoire de cette musique mythique tout en y apportant une esthétique moderne et novatrice.

BAM! Trio est le fruit de la rencontre entre trois fabuleux musiciens : le pianiste Maxime Moyaerts, le guitariste Bastien Jeunieaux et le batteur Arnaud Cabay. Bien qu'ils se soient connus au Conservatoire Royal de Bruxelles il y a plusieurs années, ce n'est qu'en 2017, alors que Maxime se met à jouer de l'orgue hammond, qu'ils décident de créer un projet en trio.

Barnill Brothers

Barnill Brothers © Lara Herbinia

Barnill Brothers est un duo belge de singer-songwriters composé de Barnabé Deliens et Ruben Hillewaere.

Tous deux professeurs de math durant leur temps libre, ils oublient intégrales et toute autre pensée rationnelle pour laisser parler leurs émotions. Leur musique vous emmène au coin du feu d'un vieux salon, soufflant dans vos oreilles l'espoir d'un monde meilleur, ou encore en affirmant leur détermination de fuir une routine nuisible. Ils entremêlent leurs guitares et voix pour former un seul instrument soutenu par une section rythmique aux influences blues et folk.

Bothlane

Bothlane

Bothlane est le nouveau projet solo du batteur Alain Deval (The Brums, Ginger Bamboo, Quark, Anu Junnonen …) Bothlane est un mélange de batterie et de synthé-modulaire inspirant la trance et la danse. Il puise son inspiration tant dans la techno que dans les rythmiques afro/jazz ou simplement dans la texture sonore.

BOW

BOW

BOW navigue avec une approche sonore radicale, où les compostions s'emballent dans un paradoxe assumé croisant électro-punk et rock arty.

Porté par un chant lyrique au folklore fantasque, l'ensemble est harnaché à un dispositif hybride électronique et instrumental.
Révolte sonore
Limites psychédelique
Welcome in the Spaceship

CÉLÉNASOPHIA

CélénaSophia ©Gilles Dewalque

Sophia à la guitare électrique, Céléna à l'acoustique. Si l'une ressent une émotion, l'autre la met en musique. Quand l'une bouillonne, l'autre la calme. Quand l'une flanche, l'autre la redresse. Leur magnétisme vient probablement de là : CÉLÉNASOPHIA forment un duo puissant, deux sœurs différentes mais qui ne fonctionnent qu'ensemble.
Si leur histoire les a amenées à traverser des moments sombres, Céléna et Sophia ont toujours pris soin l'une de l'autre et la musique intrinsèquement mêlée à leur vie fut un secours. Ecrire, composer, jouer, font partie d'elles.
Elles ont aujourd'hui hâte de partager leurs mots et leur musique, avec la fougue qui donne à leur duo musical cette poésie authentique et particulière.

Cildeloup

Cildeloup

Le collectif belgo-luxembourgeois Cildeloup, basé à Liège, est un projet électro-poétique francophone. Des textes subtils et brumeux, un son lo-fi électro-acoustique envoûtant et de belles harmonies vocales caractérisent leur musique.

Coline et Toitoine

Coline et Toitoine

Laissez-vous surprendre par Coline & Toitoine, un jeune duo bruxellois aux sonorités électro pop, né en 2018.
Coline alterne entre guitare et ukulele tout en posant avec sensibilité sa voix chaude au grain atypique sur les instrus de Toitoine qui jongle avec ses multiples synthés, percussions et pianos à l'aide de ses contrôleurs. En résulte un melting pot 100% home made, louvoyant entre l'électro et la balade indie folk.
A deux ils se complètent naturellement et dégagent des énergies qui vous touchent, invitant tantôt au délassement ou à la mélancolie, tantôt à se défouler sur leurs rythmes entrainants et leurs mélodies entêtantes.
A 20 ans, ils n'ont pas fini de dévoiler leurs multiples facettes.

Colline Hill

Colline Hill ©Hamilton Lake

Après un premier album en 2012 « Wishes » et une centaine de dates sur des scènes comme l'Olympia ou encore le Bataclan, en ouverture du groupe America, ou encore Crosby Stills & Nash, Colline Hill présente "Skimmed" en 2015 : une écriture riche et subtile, portée par une voix qui a grandi en silences et en émotions

En septembre 2019, elle présente « Shelter », un EP 7 titres réalisé sous la houlette de Jérôme Mardaga. L'auteur-compositeur réussit l'exercice périlleux de prendre de la hauteur en déroulant 7 titres, avec la voix et la guitare pour seuls atours. Loin des ambiances atmosphériques du précédent opus, nous avons affaire ici à du songwriting brut, un brin poussiéreux, qui fleure bon les plaines d'Amérique.

« La seule française digne d'exceller dans le répertoire folk-americana aux côtés de Joan Baez ou Joni Mitchell » (Guitare Sèche – juillet 2018).

Dalton Telegramme

Dalton Telegramme ©Véronique Malmendier

Dalton Telegramme revient avec un deuxième album : « Victoria »
Résultat d'un profond désir de la bande de s'embarquer dans une nouvelle aventure, ce disque écrit en partie durant la tournée de leur premier album et au gré de leurs escapades en Baie de Somme et autres « pow wow » bucoliques se veut plus ambitieux et plus doux.
Si le musc et les parfums boisés coloraient leur précédent effort, Victoria s'annonce résolument plus féminin, délicat par ses arrangements et profond dans ses cordes.
Un changement de cap pour l'équipage Dalton qui s'éloigne un instant du francophile wild wild west fantasmé de leurs débuts pour s'épanouir ici dans de nouveaux paysages sonores avec le même mot d'ordre… se laisser pousser les envies!!

David Lombard

David Lombard

C'est en 2012 que le songwriter liégeois David Lombard fonde son projet solo country/folk dont les influences stylistiques et textuelles proviennent autant de songwriters états-uniens tels que Bruce Springsteen et Jason Isbell que de son parcours universitaire en littératures modernes.

Après un EP de cinq titres (2015), David sort son premier album concept « Looking for a Dream », distribué par les labels Freaksville Publishing (digital) et Homerecords (physique) et dont les compositions expriment à travers une réelle fraicheur musicale un goût insatiable pour la mélodie. À découvrir en solo pour un moment intimiste ou accompagné de son band, dont la complicité laisse échapper des sonorités hybrides, électriques et acoustiques.

Eric Collard

Eric Collard ©Gautier Delco

Pour Eric Collard, le piano sert de catalyseur à une imagination originale et débridée basée sur la spontanéité de son apprentissage autodidacte, sur l'admiration qu'il voue à l'oeuvre d'Alexandre Scriabine et sur les précieux conseils de ses professeurs.
Amoureux de cake-walk, stride et ragtime, il parvient à mêler ces influences éclectiques au langage classique contemporain. Ses oeuvres sont énergiques et surprenantes. Le style très original ralliera les mélomanes attirés par l'audace et les rythmes complexes. Eric possède assurément une classe indéniable.

Fernando Neris

Fernando Neris

Fernando Neris est un bluesman espagnol installé en Belgique depuis 2000. Après avoir dirigé plusieurs ensembles à Málaga et à Louvain il se lance en solo à partir de 2009 avec un nouveau projet acoustique. Le répertoire comprend des chansons d'avant guerre (années 20 et 30) et quelques compositions personnelles. Blind Lemon Jefferson, Robert Johnson, Blind Willie Johnson ou Skip James sont présents dans le slide et fingerpicking de Fernando.

François Couvreur

François Couvreur

Guitariste, compositeur, François Couvreur est co-fondateur et membre de l'Ensemble Hopper depuis ses débuts. Il enregistre et se produit fréquemment en concert, seul ou dans des formations variées, dans un répertoire très divers (musique de chambre, improvisation, répertoire classique de la guitare, créations et musiques actuelles), en Belgique et à l'étranger (Canada, Croatie, Allemagne, France, République Tchèque, Pays-Bas). Lauréat du concours Ça Balance Classique en 2017, Prix Henri Pousseur en 2017/2018, Prix André Souris en 2019, ses œuvres sont programmées dans des festivals tels que Ars Musica, Loop, Images Sonores. Sa musique est interprétée par l'Orchestre Royal Philharmonique de Liège, Musiques Nouvelles, l'Ensemble Ukho (Ukraine), l'Ensemble 88 (Hollande), et bien entendu par l'Ensemble Hopper à de nombreuses reprises. François Couvreur est membre du Forum des compositeurs. Sa musique est enregistrée notamment sur le disque « New sounds of guitar(s) » (Azur classical).

Geoffrey Fiorese

Geoffrey Fiorese

Après 12 ans d'études de piano classique, Geoffrey Fiorese rencontre le jazz en intégrant le conservatoire d'Annecy en 2006.

Au gré des rencontres et des découvertes, l'apprentissage de cette musique se transforme en véritable passion qu'il explore en parallèle de ses études supérieures de physique.

Décidé à se consacrer pleinement à son art, Geoffrey intègre le conservatoire royal de Bruxelles en 2012, puis le Koninklijk Conservatorium Van Brussel en 2015.

Il en ressort en Juin 2017 titulaire d'unMaster avec grande distinction ainsi que le premier prix du conservatoire : Toots Thielemans JazzAward, suite au brillant concert donné à l'occasion de son examen final avec son big band.

Aujourd'hui Geoffrey Fiorese, s'illustre sur la scène Belge aussi bien en tant que pianiste que
compositeur (Brussels Jazz Orchestra).

HAITCH

Haitch

HAITCH incarne les valeurs d'un véritable artiste indépendant !


Sa musique avec son coté mélodieux, son coté trap et son flow appuyé par des textes forts, s'inspirent fortement d'artiste du « Dirty south américain » des années 2000 tels que Lil Wayne.

Il se voit collaborer aujourd'hui avec plusieurs producteurs à succès et principalement avec Swy V, l'étoile montante des jeunes producteurs belges, désormais signé chez Sony et TREZ.
Il a pour objectif de s'étendre sur la France ( où il a déjà jouer à Lille au Splendid ), la Suisse, le Canada et d'autres pays d'européens grâce a son Flow international et diversifié.

Illbe

Illbe

Obsédé par des bandes son troubles et en recherche de sérénité, Illbe est un animal hybride, un exilé cosmique.

Construite sur des kick-snares séquencés, la Cold Wave du groupe avance, saccade par saccade, pulsation par pulsation, toujours en clair-obscur.
À travers les accents revanchards de sa voix éraillée, Gauthier, qui porte le projet, laisse échapper entre ses dents une narration habitée. Son énergie, bien que puisée dans le post-punk britannique, donne vie à des nappes synthétiques et des basses caverneuses qui tiennent surtout de la musique alternative.
Dans l'attente de rendez-vous sincères et de lendemains dorés, Illbe se fraye un chemin dans la mélancolie du présent.

Jaad Quintet

Jaad Quintet

Le Jaaad Quintet est un groupe de jazz moderne qui propose une musique riche et expressive, toujours axée sur l'énergie. Réunis par le guitariste Alexandre Jadoul, les cinq musiciens construisent leurs propres compositions inspirées par les grands musiciens de jazz actuels. Leur répertoire oscille entre lyrisme et groove, modernité et tradition.

Jakbrol

Jakbrol

Sous la casquette de JAKBROL, se cache un projet de Hip Hop alternatif à mi-chemin entre Travis Scott et Léo Ferré. Tantôt vulgaire, tantôt poète, l'artiste nous emmène explorer les fins fonds de l'âme humaine. Le temps d'un EP, on ne triche plus. On oublie qu'il est des choses qu'il conviendrait de garder pour soi. On rit, on pleure, on bande, on rêve, on fuit même trop, même mal parce que ce qui nous rend violent, c'est aussi ce qui nous rend beau.

Joane

Joane ©Kevin Zoso

Derrière JOANE se cache Adrien Binon, un artiste multidisciplinaire originaire de Charleroi. Féru de musique depuis son plus jeune âge, il grandit et apprend à chanter/danser avec les VHS de Michael Jackson et de Grease.

Autobiographique et sincère, « Tête haute », premier single et premier clip exprime parfaitement tout ce que JOANE veut défendre : la différence sous toutes ses formes et la complexité des relations humaines. C'est le fruit d'un parcours personnel pas toujours simple mais aussi et surtout un hymne à laconfiance en soi.
Influencée par d'autres entertainers comme Christine and the Queens, Stromae, Oscar and the Wolf ou Mylène Farmer, son électro pop française se révèle percutante et immédiate.

Kaméléon

Kaméléon

À une époque où les folies identitaires et les frontières dominent, Kaméléon est un projet artistique créé suite à l'amitié de 5 jeunes musiciens belges entre 16 et 32 ans mais surtout suite à la rencontre de leurs différentes cultures d'origine. L'adage des 5 jeunes hommes est clair : « Il n'existe qu'une seule Humanité et la musique ne connait pas l'existence des frontières ».
Ils mélangent plusieurs styles musicaux : blues, funk, folk, musique orientale et maghrébine, musique latino, musique classique,… ainsi qu'une dizaine d'instruments différents du monde entier.

Kùzylarsen

Kùzylarsen

Ce qui intrigue en premier chez Mathieu Kùzylarsen, c'est qu'en chantant en français, il s'accompagne d'un oud électrique, instrument à cordes des pays du sud et de l'est. Son histoire, c'est beaucoup bourlinguer, parfois se poser, puis repartir. Donc des voyages, souvent longs, souvent loin, et souvent beaucoup. Kùzylarsen est alors un parcours, une synthèse, une épure, un dessin fini, le croisement entre les riffs du rock, les musiques d'obédiences méditerranéennes et moyen-orientale, et la chanson, française.

Laryssa Kim

Laryssa Kim

Le parcours musical de Laryssa Kim, compositrice et chanteuse italo-congolaise, commence à Rome avec le Reggae. À Amsterdam elle découvre le théâtre physique, la danse contemporaine et nouvelles façons d'utiliser sa voix avec des nouveaux outils (looping machines et effets).
À Bruxelles, Laryssa Kim se consacre à la maitrise de la musique électroacoustique et obtient un Master en Composition Acousmatique (Conservatoire Royale de Mons).
À côté de la composition, son projet solo de chant, live électronique et boucles de voix amène l'auditeur vers des paysages hypnotiques et oniriques.

Le Piège

Le Piège

Entre Surf-Rock et Pop Garage, Le Piège réactualise les années '60 dans la forme et dans l'esprit. Par contre, on parlera ici plutôt de "Sixties 2.0" agrémentées de guitares « ShadowReverb », de voix masculines façon Yardbirds survitaminées et de chœurs mixtes acidulés à souhait.

« Le Piège c'est un coup de pied dans la fourmilière du rock francophone (...) Super EP, vivement l'album » (Reflektor). Comme son nom l'indique, Le Piège s'exprime en Français… dans un style Vintage-Cool-Moderne (si, si, ils y arrivent !) et "So Frenchy" qui attire une fan-base grossissante de plus en plus motivée !
« Le Piège propose un univers hérité du rock français des années '60 et '70, pour un résultat aussi léché que prometteur » (La Meuse 04)
« Un univers rock français hérité des années 60, 70 [...] à côté des habituels guitare, basse, batterie, l'orgue et les chœurs prennent une grande importance » (RTC)

Leomind

Leomind

Leomind, producteur de musique électronique belge, propose une Bass Music imprégnée de diverses influences, telles que la Trap, la Future Bass, et la House.

Sur scène, alternant platines, drum pad et guitare électrique, il propose un Live dynamique.

En 2019, Leomind s'est produit dans des endroits reconnus de la région comme le Spiroudôme de Charleroi ainsi que le Reflektor (en première partie de Kid Noize), et la mainstage du Brussels Summer Festival (en ouverture de Lost Frequencies, Rudimental et MO).

Son dernier single "Faded" atteint déjà plusieurs milliers d'écoutes sur YouTube et Spotify (respectivement +650.000 et +260.000 écoutes).
Le titre est passé pendant plusieurs mois sur les ondes nationales et est resté 12 semaines dans l'Ultratop Dance Belgium.

Sa première mixtape "Parade", est sortie fin 2019, et contient 18 nouveaux titres.

Les R’tardataires © Diego Crutzen

Les R'tardataires

Lauréats du Franc'Off en 2013, Les R'tardataires lancent leur premier album en 2014 («Mieux vaut tard que jamais»). Véhiculant leur bonne humeur, ceux-ci se forgent rapidement la réputation d'être un véritable groupe de scène.

En 2016, Les R'tardataires sortent leur deuxième album («Rien ne sert de courir»). Le succès est au rendez-vous. Le groupe remplit le Reflektor de Liège pour sa Release Party, puis le Botanique à Bruxelles. Les R'tardataires enchaînent ensuite les dates (Festival de Dour, Les Ardentes, Francofolies de Spa, etc.) et confirment ainsi leur statut de groupe à part dans le milieu du rap en Belgique.

En 2017 et 2018, Les R'tardataires tournent en Chine à deux reprises, ainsi qu'au Vietnam. Un véritable défi qu'ils relevèrent avec la singularité qu'on leur connait. Celle d'un groupe unique en son genre capable de rassembler différents publics autour de leur musique.

LG Jazz Collective

LG Jazz Collective  ©Mael G. Lagadec

Mené par le guitariste Guillaume Vierset, le Lg Jazz Collective rassemble la fine fleur de la nouvelle scène du jazz belge (Antoine Pierre, Jean-Paul Estiévenart, Félix Zurstrassen....).
Avec deux albums à son actif, "New Feel" (Octave du meilleur album jazz en 2015) et "Strange Deal" en 2018, les "Magnificent Seven" ont réussi à s'imposer sur la scène du jazz avec un véritable son de groupe.
San Francisco a son collectif SFJAZZ, la Belgique a le LG Jazz Collective.

LOU K

Lou K

LOU K c'est une vision acide, une guitare qui rugit, des histoires de monstres dans la nuit.

Lux Montes

Lux Montes ©albertine guillaume

Lux Montes est une auteure-compositrice-interprète d'origine française. Cette silhouette candide et débridée découpe son nom dans l'arbre généalogique de ses ancêtres andalous. Lux, la lumière, Montes, les montages. Deux mots qui illustrent une musique en clair-obscur. Sa voix, cœur battant du projet, est le chef d'orchestre un peu fou d'une musique qui montre ses coutures. Des chansons qu'elle façonne comme de la pâte à modeler, dépouillées, fantasques et parfois mystiques.

LYLAC

LYLAC

Poursuivant inlassablement sa quête, LYLAC irrigue de sa pop folk existentielle et bienveillante l'aridité ambiante. Avec ce nouvel album au titre évocateur « I'm the stranger », il se fait le témoin d'un monde en mutation où les défis humains et écologiques sont au centre des discussions.
Dans ce voyage indie folk, LYLAC pose la question simple : est ce qu'une reconnexion entre l'homme et la nature, dont il fait partie, est possible ? Sommes nous devenus des étrangers face au monde du vivant et face à nous-mêmes ?
Globe-trotter invétéré en recherche perpétuelle de lumière, LYLAC continue donc sa quête fragile au plus près de nos cœurs.

Moanin' Birds

Moanin' Birds

Tom Bourgeois et Fil Caporali sont deux musiciens aux fortes personnalités artistiques.
Tous deux reconnus dans le milieu du jazz, ils ont joué ensemble dans de nombreux groupes avant de former un duo où ils peuvent laisser cours à leur créativité.

Leur musique, acoustique, est généreuse et ouverte. Sinuée par des improvisations, les voix s'entrecroisent, se mélangent, tout en restant bien distinctes. Tel un oiseau, elles s'élèvent, prennent de l'altitude, se perdent pour atterrir en douceur. Aux sonorités chaudes, leurs instruments se marient à merveille.

Molo Sayat

Molo Sayat

Dans le grand nulle part des battements de coeur ancestraux
Mólo Sâyat chante et joue
la nuit et le jour, le jour et la nuit
De la musique des chemins
De la musique en mouvement

Mólo Sâyat est la rencontre de Pôl Seif, chanteur libanais passionné de musique méditerranéenne, et d'instrumentistes européens.

Depuis 2011, Mólo Sâyat puise dans les racines entremêlées de l'orient et de l'occident.

Voix, cordes, vents et percussions s'agitent, sonnent et résonnent pour faire danser, rire, pleurer et transporter les auditeurs dans un entre-monde orgiaque et chaleureux.

Accueillir Mòlo Sâyat et l'écouter est comme se joindre à un grand festin.

Naked Passion

Naked Passion

En alliant guitares vigoureuses et mélodies atmosphériques, le jeune groupe dont la moyenne d'âge dépasse à peine la vingtaine, a rapidement conquis la scène alternative Liégeoise.

Ils se sont produits au Reflektor, à La Zone, au Nandrin Festival et a notamment ouvert pour Hater et Lysistrata. Le single de leur précédent EP a été diffusé sur Pure FM, Classic 21, Maximum et Equinoxe FM.

Premier extrait de leur collaboration avec Laurent Eyen (producteur d'It It Anita, La Jungle, Lysistrata, etc), "Midnight Supersnack Dynamite" capture l'énergie et la férocité que le groupe dégage sur scène et reflète une nette évolution vers des sonorités plus lourdes.

OLVO

Olvo

Mélodique, romantique et ludique sont des traits qui peuvent caractériser le style du musicien, souvent sollicité pour son mélange d'influences riches et variées.
Son identité sonique l'a amené à collaborer avec des musiciens tels que Magic Malik ou Témé Tan et se produire dans dans des lieux aussi mythique que le « Dour Festival », « Les Ardentes » ou « le Cabaret Vert ».
Retenez bien ces 4 lettres !

ONHA

ONHA

ONHA a rencontré une poignée d'artistes qui l'ont aidé à bâtir son univers musical comprenant des sonorités aussi bien jazz, soul, funk que trap, electro, future beat tout en restant dans le rap. Il passe la plupart de son temps libre à rapper et chanter dans l'anti-pop, l'histoire de sa vie, son amour pour ses bienveillants, ainsi que sa prise de position sur la société actuelle.

Pauline Leblond Double Quartet

Pauline Leblond Double Quartet

Quel est le point commun entre Duke Ellington et Johann Sebastian Bach ? Entre Miles Davis et Henry Purcell ?
Le Pauline Leblond Double Quartet, une famille de huit musiciens qui tend le pont entre le jazz et la musique baroque. C'est un subtil mélange entre un quartet jazz et un quatuor à cordes, qui parfois se confrontent, parfois se fusionnent. Ils jouent ensemble les compositions originales de la trompettiste Pauline Leblond.
Son regard et les contrastes de timbres que le band apporte, rappellent des images oniriques voire cinématographiques.
Dans leur nouveau répertoire, une suite de danses, on retrouve des éléments communs aux deux musiques, du choral au contrepoint, on est nourri des improvisations où les timbres s'entremêlent et les rythmes se chevauchent.
Prenez part à ce voyage, rentrez dans la danse et venez vivre cette belle épopée en notre compagnie !

Perfect Blue

Perfect Blue

Grâce à des notes longues et aériennes, Perfect Blue vous embarque dans un voyage métaphorique où la voix puissante et douce de Laly s'unit à des rythmes électroniques et ascendants. Le trio jongle avec les mélodies et les sentiments du public allant de la colère à la joie en passant par la folie, l'ironie ou la mélancolie.

PINTO

Pinto ©Jos Knaepen

L'aventure PINTO commence en juin 2012 lorsque Margaux Vranken, pianiste/compositrice, écrit quelques morceaux dans la veine de l'album «Invisible Cinema» d'Aaron Parks (Blue Note, 2008). Florent Jeunieaux (guitare) la rejoint, ainsi que Vincent Cuper (basse électrique). Ensemble, ils jouent pendant près d'un an avec Samy Wallens (batterie). Le répertoire s'étoffe, les concerts s'enchaînent (Open Jazz Festival, Jazz Station, Sounds Jazz Club, The Music Village, Leffe Jazz Nights, De Hopper Antwerpen).

Le quartet PINTO propose une singularité de contraste acoustique/électrique où l'énergie rock rencontre l'instantanéité du jazz.

Ramon Van Merkenstein

Ramon Van Merkenstein

Ce trio exprime leur passion pour le jazz et adore se connecter avec leur public. Ramon est au centre de la scène et révèle fièrement sa créativité pour ses compositions et arrangements. Les membres de son groupe démontrent leur superbe dextérité musical, tout en groove rythmé, en ajoutant des couleurs et en embellissant des mélodies. L'interaction du groupe est cohérente, cool et inventive. Aventureux, avec une liberté de création et au-delà de ce qui est confortable.

RIVE

RIVE ©Benoît Do Quang

Sur « Narcose », premier album du duo bruxellois RIVE, tout va par deux. Juliette Bossé et Kévin Mahé. Une fille et un garçon.
Des instruments organiques qui se marient aux machines.
Du piano et des synthés.
Des chansons pop pour rêver éveillé, d'autres pour se laisser bercer.
Du clair et de l'obscur.
De l'amour qui s'étiole et une passion qui décolle.
De la mélancolie et de l'espoir.
Des souvenirs d'une adolescence fanée et le rêve d'un monde meilleur pour demain.
Mais RIVE est aussi un groupe à l'univers propre et parfaitement dans son époque, celle qui refuse les étiquettes et aime brouiller les pistes.
Toujours en mouvement, Juliette et Kévin explorent, s'interrogent et enveloppent leurs compositions d'un parfum de mystère à la fois élégant dans le son et interpellant sur le fond.

Romanowitch

Romanowitch

N'y allons pas par quatre chemins, il y en a beaucoup plus.
Cela pourrait résumer la démarche que Romanowitch essaie d'entreprendre dans des créations que lui-même réfute.

Plus de basses, un peu de délicatesse, mais toujours plus de bruit, plus des bruits.

L'histoire suit son court.
Déambulations en terrains rugueux et accordages faussement faux.
Un condensé d'expérimentations douteuses et une recherche de précision sonore tendant vers l'extrême.
Des saccades abrutissantes et mise en exergue du postulat « il y en a un peu plus, je vous le mets? »

Vous saturez ?
Lui aussi.

Allégorie d'une description douteuse.

Saouta

Saouta

Un oud, des tablas, un saxophone soprano : les trois voix s'entrecroisent. Elles parlent au travers de leurs intonations et de leurs couleurs différentes.
L'univers de Saouta, fruit d'un imaginaire nourri de musiques arabe, indienne et de jazz, est une ode aux voyages, à l'instant, au souffle qui passe.
Avec sa grande part d'improvisation et de liberté musicale, la musique du trio reste intimement liée au jazz.

Sarah Espour

Sarah Espour

Conceptrice de ses visuels et de sa musique, Sarah Espour nous embarque dans un univers qui n'appartient qu'à elle. Intrigante, sensible et mystérieuse, elle crée une pop-électronique alternative, mêlant sons d'orgues vintage, percussions sauvages & ambient.
Elle développe actuellement une première création, Continent Noir, soutenue par le Festival de Liège : un show pluridisciplinaire mêlant musique, performance, vidéo & théâtre. Elle est également soutenue par le dispositif d'accompagnement musical Ça balance à Liège et prépare actuellement son 1er EP.