Sport

SportSportSportSport
Les Classiques ardennaises 2021

Les Classiques ardennaises, l’excellence était au rendez-vous !
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 17-05-2021

La Flèche wallonne et Liège-Bastogne-Liège ont tenu leurs promesses et ont prouvé que les champions du cyclisme sont présents sur nos courses.

Christian Prudhomme, Directeur du cyclisme d'ASO, revient pour nous sur cette édition.

La nouveauté de cette édition 2021 a été l'évolution des courses féminines tant du côté de la Flèche wallonne, qui a vu la Néerlandaise Anna Van Der Breggen briller au-dessus du Mur de Huy, que de Liège- Bastogne-Liège remportée par sa compatriote Demi Vollering.

En effet, le parcours des deux courses a été identique dans la dernière partie des versions masculines et féminines remportées par des coéquipières de l'équipe SD Worx. C'est nécessaire en tant qu'organisateur de proposer de nouveaux enjeux sportifs. Pour rappel, en 1998, la Flèche wallonne a été précurseur dans le développement du cyclisme féminin. Elle a montré la voie aux autres courses grâce au soutien de la Ville de Huy et de la Province de Liège.

Des courses à huis-clos mais un podium d'excellence ! Julian Alaphilippe, favori de la Flèche wallonne, a prouvé que la ligne d'arrivée du Mur se devait d'être pour un Champion du Monde. Quant à la Doyenne, elle ne pouvait revenir qu'au vainqueur du Tour de France, Tadej Pogacar.

L'envie des championnes et des champions était décuplée et les Classiques ardennaises ont une fois de plus démontré que les plus grands coureurs foulent ces courses emblématiques. Le huis-clos de cette année n'a en rien retiré l'attrait de la compétition, et la diffusion en télévision intégrant la prise de vue dominante de l'hélicoptère reste spectaculaire. Il faut avouer que le décor du cyclisme est le plus beau et il y a toujours à découvrir dans notre patrimoine. Cependant, nous espérons retrouver cette proximité entre les coureurs et leurs fans pour vivre, comme avant, ces ambiances mythiques.