Trimestriel Notre Province

Trimestriel Notre ProvinceTrimestriel Notre ProvinceTrimestriel Notre ProvinceTrimestriel Notre Province
Jean-Marc Schinkus, le Président de la société Royale « Les Pêcheurs Réunis de Basse-Bodeux, Coo, Trois-Ponts »

Une maternité pour les truites
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 18-01-2021

« l’Ecloserie provinciale » contribue au repeuplement des rivières du bassin de l’Amblève avec des truites Fario

Entre Trois-Ponts et Basse-Bodeux, se trouve un lieu-dit « le Pouhon ». C'est ici qu'est implantée depuis septembre 2019, « l'Ecloserie provinciale ». De quoi s'agit-il ? Il s'agit d'un partenariat entre le département du Développement durable de la Province de Liège et de son service des Cours d'eau, des Contrats de Rivière, de la Commune et d'une série de Fédérations piscicoles.

Cette infrastructure contribue au repeuplement des rivières du bassin de l'Amblève avec des truites Fario de la région. Le but à atteindre ? C'est le maintien de la biodiversité locale.

Et les résultats sont déjà là, comme le précise Jean-Marc Schinkus, le Président de la société Royale « Les Pêcheurs Réunis de Basse-Bodeux, Coo, Trois-Ponts » : « La reproduction a pu commencer et durant l'hiver 2019, nous avons récolter 94.000 œufs. Cela s'est traduit par un empoissonnement de 41.000 alevins sur la Salm, la Lienne, la Warche, l'Amblève et le Baleur. Nous aimerions atteindre 150.000 œufs à l'hiver 2020 et 200.000 à l'hiver 2021. En ce mois d'octobre, 100 truitelles sauvages en provenance de ruisseaux de la Lienne et 50 du ruisseau de Moulin du Ruy ont rejoint l'écloserie. Après analyse, elles constitueront nos futurs reproducteurs ».

Cette « Ecloserie provinciale » ou maternité pour les truites se compose de 6 étangs et d'un petit chalet. Une infrastructure qui participe à la sauvegarde de l'écosystème. « Les truites des élevages piscicoles relâchées en rivière n'ont pas cet instinct sauvage et donc ne se reproduisent pas. La population des Truites Fario était en sursis et leur survie menacée, précise Jean-Marc Schinkus, le soutien de la Province a été déterminant à la fois sur le plan financier mais également par les précieux conseils de ses services techniques. Tout en insistant : « Seul, il était presque impossible d'arriver à un tel résultat ».

Tout l'enjeu pour la Province de Liège, était donc de participer à une dynamique fondée sur l'implication d'acteurs de terrain et de mettre en œuvre les initiatives liées à son Plan Climat.

www.les-pecheurs-reunis-trois-ponts.be/ecloserie

www.provincedeliege.be/environnement

Jean-Marc Schinkus, le Président de la société Royale « Les Pêch