HAUTE ECOLE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Haute école

Que sont devenus nos Bacheliers en Électromécanique? Arthur STOCKMAN

Arthur STOCKMAN

Sorti en 2008 de la HEPL, Arthur est opérateur d'automate de soudage de pipelines. D'abord à Liège, ensuite à Bruxelles, Arthur mène aujourd'hui une carrière internationale à Paris.

Pourquoi avoir choisi ces études ?

J'ai toujours adoré la technique et je savais qu'il y avait du boulot après donc je me suis dit, allons-y !

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre boulot actuel ?

Il n'y a pas du tout de routine ! Le travail est différent chaque jour. En 5 ans, j'ai dû voir une bonne vingtaine de pays ! C'est très enrichissant.

Quel est votre niveau de responsabilité ?

Je travaille comme ingénieur de développement, sans être ingénieur !

En combien de temps avez-vous atteint ce degré de responsabilité ?

Rapidement, car ils étaient en manque d'effectif et ils m'ont directement donné mon poste. J'assure tout ce qui est suivi de développement, support et technique. Je suis donc régulièrement amené à me déplacer sur des bateaux de pose de pipelines afin de mener à bien la production en reliant les puits de pétrole aux platesformes.

Recommanderiez-vous le Bachelier en Électromécanique ?

Bien sûr, mais malgré la facilité pour trouver de l'emploi il faut quand même se battre ! J'ai fait 4 boîtes avant d'arriver là où j'en suis aujourd'hui. Le diplôme ouvre la 1re porte, ensuite il faut montrer de quoi on est capable.




Toutes les actualités