HEPL - HAUTE ECOLE DE LA PROVINCE DE LIÈGE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Haute école

Parlement jeunesse : les étudiants ont la parole !

Loïc au 2e Parlement Jeunesse.

Suite au lancement du Parlement Jeunesse du Développement durable l’an dernier, Loïc Crasson, étudiant du Bachelier en Agronomie (Bloc 1), a été élu membre de la 2e édition.

Ce 2e Parlement Jeunesse portait sur la thématique de l'alimentation durable, premier axe du plan d'action de la 2e stratégie wallonne de développement durable adoptée par le Gouvernement wallon en juillet 2016. L'objectif de cette initiative était de rassembler 40 jeunes (étudiants d'universités et de hautes écoles) et de leur donner l'opportunité de réfléchir et de construire ensemble des propositions concernant l'alimentation durable en Wallonie.

Loïc, un jeune étudiant motivé et investi !

Apiculteur diplômé depuis trois ans, membre du CARI, de l'asbl BeeQueen et d'un club de petit élevage à Stavelot, Loïc fait également partie de JAGROS La Reid (Jeunes Agronomes et Souveraineté Alimentaire). Il est particulièrement attiré par la thématique abordée : "l'alimentation durable". Selon lui, c'est un débat très actuel de revenir vers le durable, le traditionnel et le paysan, vers le local. Sa candidature a été retenue avec celle de 39 autres étudiants provenant de tous les cycles d'études supérieures de Wallonie.

Quarante pistes pour améliorer notre système alimentaire

Loïc a donc passé trois jours de travail au Parlement à Namur et au Secrétariat Général à Jambes. L'objectif était de débattre avec les autres étudiants sur ce qu'ils souhaiteraient voir changer dans le système alimentaire actuel et comment l'État et la Wallonie pourraient aider à concrétiser ces changements. Quarante pistes ont été envisagées, dont certaines plus prioritaires que d'autres comme : "40 jours du Local", la création de chèques "fruits & légumes", la création de monnaies locales pour favoriser le commerce local ou encore, au niveau scolaire, inclure des critères durables dans les programmes d'études, notamment via le Pacte d'Excellence qui va bientôt sortir.

Les membres du Parlement ont pu bénéficier de la présence d'une dizaine d'experts pour répondre à leurs questions, ainsi que de l'accompagnement du cabinet ministériel, de Messieurs Carlo Di Antonio (Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal) et André Antoine (Président du Parlement wallon).

Ce Parlement Jeunesse étant "renouvelé" chaque année, la prochaine édition aura pour thème les "énergies renouvelables". Les élus de cette 2e édition ont d'ores et déjà créés des groupes Facebook pour pouvoir communiquer entre les 3 axes. Bien que l'expérience soit terminée, les étudiants impliqués sont encore sollicités à participer à différentes opérations de sensibilisation. Ils ont tous le vif souhait que les initiatives proposées se concrétisent dans un avenir proche. C'est déjà le cas pour l'interdiction du glyphosate qui était parmi les premières actions proposées et qui sera d'application à partir de juin 2017 pour les particuliers et de juin 2018 pour les professionnels titulaires d'une licence et les pouvoirs publics.

L'expérience du Parlement Jeunesse, "c'est un moment où le citoyen a son mot à dire", nous dit Loïc, qui a pu échanger dans un contexte privilégié où les étudiants sont encouragés à être innovants.

Ce sujet vous intéresse ? N'hésitez pas à consulter le site du Parlement Jeunesse.




Toutes les actualités