Les forts de Liège en 1914

Les douze forts constituant en 1914 la ceinture fortifiée située autour de Liège étaient dirigés par le Général Leman. Leur résistance héroïque lors de la bataille de Liège constitue l'un des faits d'armes essentiels du début du conflit. Liège fut la première ville, hors de France, à se voir décerner la Légion d'honneur française, en reconnaissance d'une ardeur au combat qui permit une meilleure organisation de la défense française au-delà de la Wallonie.

Les 12 forts de Liège en 14-18

La plupart de ces forts existent encore de nos jours et certains sont accessibles aux visiteurs et aux touristes.

Voici la liste et les coordonnées des forts de Liège liés à la Première Guerre mondiale. Les informations détaillées sur ces forts et sur l'histoire de 14-18, ainsi que sur l'ensemble des forts et lieux de mémoire en Province de Liège, Seconde Guerre mondiale incluse, peuvent être consultées dans la très riche brochure « Tourisme de Mémoire en Province de Liège ».

Fort de Barchon

Fort de Barchon © FTPL

Largement réarmé et rebétonné pour 1940. Construit selon le plan Brialmont en 1888, le fort de Barchon était avec Pontisse, celui situé le plus au Nord. Il fut le premier à se rendre, le 8 août 1914, à la suite de problèmes de commandement et de menace d'asphyxie de la garnison, après seulement 4 jours de combat.

Où ?
Rue du Fort - B-4671 Barchon (Blegny)

Contact : Roger Weeckmans,
Tél. +32 (0)4 387 58 37
GSM +32 (0)474 90 95 75
info@arc-services.be

www.fortbarchon.be

Fort de Boncelles

Fort de Boncelles © FTPL

Seul entre Meuse et Ourthe au cours des deux guerres, il s'illustra en mai 1940 par son héroïque commandant, Numa Charlier, tombé à son poste. Le nouveau centre d'interprétation touristique, installé sur le glacis du fort, fait une large part à l'histoire de l'ouvrage défensif. De plus, un site avec parcours didactique extérieur, consacré aux véhicules blindés, ne cesse d'accroître ses collections depuis 2010.

Info : Sergei Alexandroff - asbl LA TOUR D'AIR
Rue du Commandant Charlier 85/90 - B-4100 Boncelles
GSM +32 (0)474 40 70 11
asbl.latourdair@skynet.be

www.latourdairboncelles.be

Fort de Chaudfontaine

Fort de Chaudfontaine

Ce fort de type quadrangulaire, protégeant la vallée de la Vesdre, fut pilonné dès le 12 août 1914 et connut un sort similaire à celui de Loncin. A 7h30 le matin du 13 août, une explosion survenue dans le magasin des poudres tua 97 de ses défenseurs et en blessa mortellement 30 autres, entraînant la reddition de ce qui n'était plus que des décombres. Actuellement, le site est exploité par la SPRL FORT ADVENTURE pour divers parcours d'obstacles ou ludiques.

Info : CSM : Au Gadot, 24 - B-4050 Chaudfontaine
Tél. +32 (0)4 361 08 20 ou 40

info@fortadventure.be

www.fortadventure.be

Fort d'Embourg

Fort d'Embourg © FTPL

Pris deux fois sous le feu ravageur de l'artillerie ennemie. Construit dans le cadre du plan Brialmont (voir encadré p.12), le fort d'Embourg présente la particularité d'être trapézoïdal et d'être aussi l'un des plus petits, avec une garnison de quelque 350 hommes. Théâtre d'escarmouches entre le 6 et le 12 août 1914, il sera bombardé presque sans interruption du 12 août à 13h au 13 août à 20h, moment de sa reddition. La poterne d'entrée est détruite, le massif central sérieusement endommagé et quasi tout l'armement sous coupole est anéanti. Toutefois, c'est la menace d'asphyxie par le gaz via le système d'aération qui provoquera sa reddition.

Où ?

Rue du Fort, 6 - B-4053 Embourg
Contact :
Jean-Marc Lebrun, GSM +32 (0)497 20 35 70
fortdembourg@yahoo.fr
www.fortdembourg.be

Fort d'Evegnée

Racheté en 1971, le fort d'Evegnée est actuellement utilisé par la société des Forges de Zeebruges pour le stockage de ses explosifs. Elle occupe deux halles de production et des locaux sécurisés pour divers types de tests.

Fort de Flémalle

Fort de Flémalle © FTPL

On n'échappe pas à des bombes d'une demi-tonne ! Grand fort quadrangulaire de la Position Fortifiée de Liège (P.F.L.). Flémalle fut l'un des douze défenseurs de la Cité ardente imaginé par Brialmont en 1888. Occupant une position stratégique en surplomb de la Meuse et de la route Liège-Namur, il fut le théâtre d'opiniâtres combats en 1914. Il dût résister aux attaques des Stukas en mai 1940.

Où ?
Avenue du Fort - B-4400 Flémalle.

Contacts :

Grégory BOVY : GSM +32 (0)494 59 27 91
J.-Claude MARTIN : tél. +32 (0)4 234 62 42
fortdeflemalle@live.be
http://fortdeflemalle.wix.com/fortdeflemalle
www.facebook.com/musee.fortdeflemalle

Fort de Fléron

La brillante défense du fort au cours des deux guerres – on se souviendra surtout de l'efficacité de ses tirs en 1914 - n'a pu le sauver du démantèlement lors de la construction des habitations de la Cité du Fort. Il n'en subsiste aujourd'hui que quelques vestiges inaccessibles au public.

Fort de Hollogne

Fort de Hollogne © FTPL

Un petit fort de 1914. Le fort de Hollogne est un des six petits forts qui, avec six autres grands ouvrages, formaient la Position Fortifiée de Liège. Il épouse la forme d'un triangle équilatéral dont la partie essentielle se compose du massif central, en béton, qui abritait les organes principaux de défense (bureau de tir, magasins à munitions, machineries, etc.), duquel émergeaient les coupoles cuirassées pour les pièces à longue portée. La défense rapprochée était assurée par trois coupoles à éclipse situées aux saillants. Un fossé sec ceinture la partie fortifiée. Divers locaux de service et de défense se situaient sur la partie arrière du fort (escarpe et contrescarpe), dite front de gorge. Intégré en 1914 au 3e Bataillon de Forteresse.

Où ?

Sur le site de Liège-Airport
Rue de l'Aéroport, 10
B-4460 Grâce-Hollogne

Contact :

Tél. +32 (0)4 234 09 50
csfhfortdehollogneliege@hotmail.be
www.fortdehollogneliege.be

Fort de Lantin

Fort de Lantin © ProvincedeLiège

Un parcours-spectacle à découvrir : la vie dans un fort. Dissimulé dans un massif boisé de la campagne hesbignonne, à trois kilomètres de son voisin de Loncin, le petit fort de Lantin est le seul de la Position Fortifiée de Liège à ne pas avoir été modifié depuis 1914. Il constitue l'un des derniers vestiges en bon état de l'architecture militaire de la fin du XIXe siècle.

Où ?

Rue de Villers, 1 - B-4450 Lantin (Juprelle)

Contact :

Tél. +32 (0)4 263 34 48 - fax +32 (0)4 246 55 44
(Denis Deuse - deusedenis@voo.be)
lesamisdufortdelantin@edpnet.be
www.fortdelantin.be

Fort de Liers

Fort de Liers

Résistant aux bombardements jusqu'au 14 août 1914, ce fort sera employé après la Libération comme lieu d'exécution des condamnés à mort par les tribunaux militaires belges. La société Techspace Aero en dispose actuellement pour ses essais de moteurs à réaction et il n'est donc pas accessible.

Fort de Loncin

Fort de Loncin © ProvincedeLiège

A jamais nécropole… Le fort de Loncin est le plus célèbre des forts Brialmont. Le 15 août 1914, sous les coups des « Grosse Bertha », l'une de ses deux poudrières explosa, écrasant sous ses décombres 350 de ses défenseurs.

Où ?

Rue des Héros, 15 bis - B-4431 Loncin (Ans)

Contact :

M. Moxhet,
GSM +32 (0)498 38 76 93
fernand.moxhet@skynet.be
www.fortdeloncin.be

Font de Pontisse

Fort de Pontisse © FTPL

Le premier sous les salves brutales de la Grosse Bertha. D'une superficie actuelle d'un peu plus de 3 ha, le fort fut réalisé entre 1888 et 1892. Il a nécessité l'usage de 100.000 m3 de béton et le travail de 500 personnes. En 1914, sa garnison était composée de 250 artilleurs et de 120 fantassins. Ce fort fut le premier fort à essuyer es tirs de la Grosse Bertha (obusier Krupp de 420 mm !) que l'armée allemande destinait aux forts français.

Où ?

Rue de la Ceinture - B-4040 Herstal

Contact :

GSM +32 (0)498 16 48 34
michaelfacchinetti@gmail.com
www.fortdepontisse.net
Rue de la Ceinture - B-4040 Herstal

Les textes et photos sont extraits de la brochure "Tourisme de Mémoire en Province de Liège" éditée par la Fédération du Tourisme de la Province de Liège.