Enseignement provincial

Enseignement provincialEnseignement provincialEnseignement provincialEnseignement provincial
L’Enseignement de la Province de Liège est partenaire d’un projet européen

Lutte contre le harcèlement en milieu scolaire : visite d'une délégation Erasmus FABAS
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 18-05-2022

L’Enseignement de la Province de Liège est partenaire d’un projet européen visant à trouver de bonnes pratiques afin de lutter contre le fléau du harcèlement à l'école.

Le mardi 17 mai, Mme Désir, Ministre de l'Éducation de la FWB, et Mme Brodure-Willain, Députée provinciale en charge de l'Enseignement, de la Formation et de la Transition numérique, se sont rendues à l'Athénée Provincial « Guy Lang » de Flémalle pour y rencontrer la délégation Erasmus FABAS.

Ce projet Erasmus a été mis en place sous la tutelle du Conseil Régional des Pays de la Loire, l'Enseignement de la Province de Liège, via ses Centres PMS, la Cellule PESH et ses 4 écoles-pilotes (IPEA La Reid, Athénée Provincial « Guy Lang » de Flémalle, Lycée Jean Boets et IPES Huy), travaille ainsi en étroite collaboration avec des collèges et lycées français et espagnols, mais également avec une coopérative de psychologues italiens et un centre de formation de Lituanie.

Les participants ont ainsi pu participer de manière active à un des ateliers de mise en situation. Un échange privilégié pour un sujet qui tient à cœur autant à Mme la Ministre que Mme la Députée. Mme la Ministre et Mme la Députée ont ainsi pu ensemble, avec les équipes, travailler activement à la mise en perspective d'un cas réel d'harcèlement scolaire.

Un dispositif

Créée en 2019, par l'Enseignement et la Formation de la Province de Liège, la cellule PESH, « Pour Une Ecole Sans Harcèlement », est un service support à destination des professionnels de l'enseignement, chargé de mettre en place une équipe de « référents harcèlement » formées à la détection et à l'intervention dans chacune des 14 écoles de l'enseignement provincial de Liège souligne Mme la Députée Brodure-Willain. En cas de harcèlement, grâce au dispositif intégré à chaque école, les équipes qui auront été ainsi formées, disposent d'une procédure d'intervention qui permettra d'accompagner au mieux, les jeunes et l'établissement scolaire dans la résolution des problématiques.

Ce dispositif doit permettre à l'école d'agir rapidement et efficacement, en synergie avec les équipes des CPMS, lorsqu'une situation de harcèlement est portée à sa connaissance. P.E.S.H. accompagnera l'établissement scolaire pour permettre l'apaisement et le retour à un cadre de vie serein pour les élèves confrontés à cette souffrance.

« Il était important de créer une cellule qui réponde aux besoins du terrain en matière de lutte contre le harcèlement, c'est pourquoi nous sommes très heureux de pouvoir partager avec nos collègues européens les pratiques de détection/formation/action misent en place par notre cellule PESH » précise Mme la Député Brodure-Willain.

Dans un premier temps en distanciel en raison de la pandémie, plusieurs mobilités ont été mises en place dès février 2022 et se poursuivront jusqu'en juin 2023. Il s'agit là d'une occasion unique de pouvoir croiser les bonnes pratiques utilisées au sein de chaque pays et de trouver ensemble des clés permettant de diminuer le harcèlement et de pouvoir soutenir au mieux les victimes de harcèlement au sein d'un établissement scolaire.

Une expertise

En parallèle, d'autres groupes de travail – toujours avec les mêmes pays partenaires – ont été mis en place sur plusieurs thèmes : définition du harcèlement ; méthodes, outils pour détecter, prévenir et résoudre des cas de harcèlement ; cadre légal propre à chaque pays et les conséquences juridiques du harcèlement ; méthodes de prévention et de détection du cyberharcèlement.

Durant ce séjour en Province de Liège, la délégation visite chaque école-pilote pour y découvrir ses spécificités mais aussi travailler sur des cas concrets et identifier les points positifs et points à améliorer, en apportant chacun son expertise dans son domaine. Le travail de la Cellule PESH et de nos Centres PMS sera également expliqué aux membres de la délégation.

Une mise en commun de toutes les stratégies, outils et protocoles permettra ainsi d'élaborer un guide de bonnes pratiques pour lutter efficacement contre le harcèlement en milieu scolaire pouvant être répliquées dans les territoires respectifs de chacun.

Mme la Ministre Désir est particulièrement sensible à la mise en place de procédures permettant de lutter contre le harcèlement scolaire et à l'importance d'un climat scolaire harmonieux favorable aux études mais surtout à l'épanouissement de nos enfants. Elle s'est ainsi montrée particulièrement intéressée par les outils développés par la cellule PESH de l'enseignement provincial liégeois.