Musée de la Vie wallonne

Musée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonne

Focus

Avoir plus d'un tour dans son sac

Milieu de table réalisé à partir d'un sac à farine brodé et peint, 1914-1918.

L'aide alimentaire américaine à la Belgique pendant la Première Guerre Mondiale

L'invasion allemande, débutée en août 1914, progresse vers l'ouest et met la population belge au bord de la famine. La production agricole nationale ne couvre, en effet, qu'un quart de ses besoins et l'occupant en réquisitionne une partie pour nourrir ses troupes. De plus, le blocus britannique imposé à l'Allemagne ainsi qu'à tous les pays occupés accentue le processus.

HELP !

L'ambassadeur américain à Londres, Walter Hines Page, prend alors contact en octobre 1914 avec Herbert Hoover, un ingénieur américain des mines vivant à Londres. Celui-ci s'était déjà illustré dans la mise sur pied de l'American Committee, chargé du rapatriement de plus de 120.000 ressortissants américains coincés en Europe au début de la guerre. Cette fois, il est chargé de l'organisation internationale d'une vaste opération d'aide alimentaire à la Belgique, la Commission for Relief in Belgium (CRB). Le budget mensuel de l'organisme s'élève à 12 millions de dollars, obtenus grâce aux subventions de l'État et aux dons personnels, afin d'acquérir et d'expédier par bateaux des vivres et biens de première nécessité. Les denrées alimentaires acheminées restent la propriété de l'ambassadeur américain en Belgique, Brand Whitlock, jusqu'à leur distribution à la population, dont le contrôle est assuré par les cellules locales de la CRB et les membres du Comité national de Secours et d'Alimentation. C'est ainsi, notamment, que près de 5,7 millions de tonnes de denrées alimentaires, dont 320.000 tonnes de farine conditionnées dans des sacs de coton aux logos des minoteries américaines, sont expédiées sur le sol belge entre 1914 et 1918. Une fois vidés, ces précieux sacs sont soigneusement collectés afin que les Allemands ne s'en emparent et ne récupèrent le coton qui fait cruellement défaut.

L'AFFAIRE EST DANS LE SAC !

Redistribués à des écoles professionnelles, des ateliers de couture, des couvents, certains sacs sont alors rebrodés en suivant scrupuleusement les motifs imprimés, tels des exercices de travaux d'aiguilles. D'autres sont ornés de messages de gratitude, de symboles de paix, de drapeaux et de dentelles. Les couturières les plus expérimentées détournent les sacs de farine et les transforment en vêtements ou en accessoires fonctionnels. Certains artistes belges utilisent les sacs de farine comme toile pour leurs peintures, d'autres comme support de leurs estampes.

La plupart de ces ouvrages de main ou œuvres d'art sont exposés et vendus afin de réunir des fonds pour le Secours alimentaire et pour aider les familles de prisonniers de guerre. Certains sont offerts en témoignage de reconnaissance aux membres de la Commission for relief in Belgium et ramenés au pays. C'est ainsi que la plus grande collection de sacs à farine décorés est conservée à la Herbert Hoover Presidential Library and Museum à West Branch dans l'Iowa. En effet, Herbert Hoover, qui deviendra le 31e Président des États-Unis entre 1929 et 1933, y a déposé les 300 sacs décorés reçus, bientôt imité par d'autres membres de la CRB.

NAPPERON, SOUS-MAIN, MILIEU DE TABLE, BANNIERE, SAC A PROVISIONS...

Le Musée de la Vie wallonne conserve dans ses collections quelques 36 sacs à farine américains datant de cette période dont la moitié a fait l'objet d'un travail de broderie ou a été transformé par des mains expertes en objets usuels. Ils proviennent de 11 états américains différents : Chicago, Idaho, Illinois, Indiana, Kansas, Maine, New-York, Dakota du Nord, Oregon, Ohio, et Washington. Certains ont déjà été présentés lors de l'exposition Liège dans la tourmente, commémorant la Grande Guerre, à l'espace Saint- Antoine, en 2014. La récente requête d'une chercheuse hollandaise, Mme Annelien Van Kempen, nous a permis de compléter le premier récolement et d'élargir les recherches. Mme Van Kempen recense les sacs de farine américains conservés en Belgique et s'intéresse plus particulièrement à ceux qui ont bénéficié d'un travail d'aiguille ou d'une réutilisation par des artistes. Avant de nous contacter, elle en avait, en trois ans, dénombré 250 dans les collections publiques et privées belges. Toutefois, il est très difficile de retrouver l'une ou l'autre œuvre réalisée sur la toile de coton récupérée et proposée à la vente notamment à l'Académie des Beaux-Arts de Liège en juillet 1914. Parmi les 27 exposants dont Émile Berchmans, Marcel Caron, Adrien Dupagne, François Maréchal, seule une estampe imprimée sur un sac de farine par Armand Rassenfosse nous est parvenue. Il s'agit d'une hiercheuse, sujet de prédilection de l'artiste liégeois, aussi représenté dans la collection du Herbert Hoover Presidential Library and Museum.

L'action de la Commission for Relief in Belgium est illustrée au sein de notre institution par des archives photographiques, affiches et autres fanions arborés sur les bateaux de ravitaillement et voitures officielles. Plusieurs affiches et cartes postales annonçant les expositions-ventes caritatives de sacs américains à Liège sont conservées aux Archives du Musée de la Vie wallonne. Parmi les nombreux témoignages de reconnaissance à l'égard du peuple américain, nous détenons des médailles allégoriques, plaques en bronze réalisées notamment par Georges Petit, auteur des bas-relief en bronze placés sur la Fontaine de la Tradition à Liège en 1930.

Retrouvez tous ces témoignages sur notre catalogue en ligne : http://collections.viewallonne.be/#/query/72bc9be1-8a2a-4776-8e1b-1e6cedc3dc51

Nadine de Rassenfosse, Collaboratrice au département Objets-Réserves (section œuvres d'art)

Orientations bibliographiques :

https://hoover.archives.gov/flour-sack-exhibit

https://meelzak.annelienvankempen.nl/blog/beschilderde-zakken-hoover-institution/

https://meelzak.annelienvankempen.nl/blog/rassenfosses-hiercheuse-in-hoover-institution/

https://meelzak.annelienvankempen.nl/blog/luikse-kunstenaars-academie-des-beaux-arts/

https://versierde-meelzakken-in-wo1.email-provider.nl/web/2pv5skdhhh/qhllt5wdbs/wurbw0rnvv/08fmh4socv

Légendes des illsutrations :

1. Louis Raemaekers, Affiche du National Committee for Relief in Belgium, 1914-1915.

2. Drapelet biface porté par les bateaux transportant du ravitaillement pour la Commission for Relief in Belgium, 1914-1915.

3. Emile Wurth, photographie du groupe des inspecteurs du Comité de Secours et d'Alimentation de la Province de Liège, 1914-1918.

4. Sac à farine américain Keystone Milling Co., 1914-1918.

5. Jeunes filles occupées à broder des sacs à farine américains pour l'œuvre La mallette du prisonnier, Mons, 1915.

6. Sac à farine rebrodé, 1914-1918.

7. Napperon réalisé à partir d'un sac à farine brodé et peint, 1914-1918.

8. Milieu de table réalisé à partir d'un sac à farine brodé et peint, 1914-1918.

9. Milieu de table réalisé à partir d'un sac à farine brodé et peint, 1914-1918.

10. Bannière avec support de bois réalisée à partir d'un sac à farine, 1914-1918

11. Sac à farine transformé en sac à provisions. Rebrodé d'un arum,1914-1918.

12. Sac à farine lithographié par Armand Rassenfosse pour l'exposition caritative de 1915 à l'Académie des Beaux-Arts de Liège.

13. Désiré Poissinger, Affiche illustrée annonçant une exposition-vente de sacs américains organisée au Continental, sale mauresque à Liège, 1915.

14. Désiré Poissinger, Affiche illustrée pour une exposition-vente de sacs américains organisée à l'Hôtel de Ville de Liège sous le Patronage de l'Adm. Communale et au profit de l'Œuvre des Prisonniers de Guerre de Herstal, 1916.

15. et 16. Médaille en bronze de Georges Petit, reconnaissance à l'égard de l'Amérique pour son aide pendant la guerre 1914-1918.

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.


Tous les focus