Soutien aux élèves et aux étudiants

Soutien aux élèves et aux étudiantsSoutien aux élèves et aux étudiantsSoutien aux élèves et aux étudiantsSoutien aux élèves et aux étudiants
tabac adolescence

Mon adolescent fume : que dire, que faire ? 
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 10-06-2021

Le constat du tabagisme chez un jeune entraîne souvent des sentiments tels que la peur ou la colère chez ses parents.

Ce sujet sensible doit être abordé le plus sereinement possible avec un adolescent en pleine recherche de personnalité. Comment ? Voici quelques règles pour instaurer un dialogue le plus constructif possible.

Privilégiez le dialogue à la punition

Dans un premier temps, il est important de relativiser et de dédramatiser la situation. Pas de crises de colère, ni d'hystérie. Vous perdriez toute crédibilité à ses yeux. Restez calme et ouvert. 

  • Oubliez le ton moralisateur et encouragez la discussion d'égal à égal. Ainsi, votre adolescent se sentira pris en considération et entendu en tant que personne à part entière. 

  • Evitez d'interdire, de punir. Ecoutez les raisons qui l'ont poussé à fumer et celles qui l'incitent à continuer.

  • Informez-le des risques de dépendance et indiquez-lui les éventuelles solutions à adopter pour arrêter. Assurez-le de votre soutien tout en lui faisant comprendre que cette décision lui appartient.

  • Si vous êtes fumeur, servez-vous de votre expérience en lui faisant part de votre cheminement vers la dépendance et de vos difficultés de sevrage.

Les erreurs à éviter 

  • Evitez de poser d'emblée la question abrupte et fermée qui risque de mettre fin à toute discussion : « Tu fumes ? ».  

  • Ne fumez pas avec lui en jouant la carte de la complicité : vous n'êtes pas copains.

  • Ne lui parlez pas de cancer, d'infertilité, de poumons abimés, … Parlez-lui des d'abord des effets néfastes de la cigarette tels que l'odeur, la mauvaise haleine, les dents qui jaunissent, …

  • Ne lui affirmez pas qu'il va devenir dépendant s'il fume régulièrement : il est persuadé du contraire et vous répondra qu'il « gère ».

  • Ne le culpabilisez pas, il risque de se braquer.   

  • Ne le forcez pas à parler s'il ne veut pas, vous risquez de rompre la communication. 

Quoi qu'il en soit, l'idéal est d'encourager la réflexion, l'esprit critique et l'autonomie. Il est important pour un jeune de donner un sens à ses choix. C'est ainsi qu'il peut devenir un acteur responsable de sa santé ! 

Et si votre jeune a besoin d'aide et est demandeur : 

  • Le site Tabacstop peut l'aider dans sa démarche. 

  • 12 CAF (Centre d'aide aux fumeurs) sont installés en province de liège pour aider au sevrage du tabagisme.

  • Des applications mobiles sont disponibles pour l'accompagner dans sa démarche :   

https://kwit.app/fr

https://www.tabacstop.be/app-tabacstop