OPENADO

Ma scolarité

Mes questionnements d'Ado :

  • Je ne sais pas si j'ai fait le bon choix d'orientation, qu'est-ce que je peux faire ?

Dans ton école tu as un centre PMS qui est là pour aborder les questions qui te préoccupent en matière de scolarité, d'éducation, de vie familiale et sociale, de santé, d'orientation scolaire et professionnelle, … Il est composé de psychologues, d'assistants sociaux et d'infirmiers qui travaillent en équipe. Il te suffit de prendre rendez-vous pour en discuter et pourquoi ne pas passer un test qui te permettra d'affiner ton choix.

Tu peux également te rendre au Service d'Information sur les Etudes et les Professions (SIEP) de ta région : il informe, oriente, propose des formations. Un test d'orientation peut y être réalisé.

  • Je n'arrive plus à étudier et à retenir mes leçons, que faire ?

Il existe différentes méthodes de travail mais voici déjà quelques petits conseils faciles à appliquer :

- Prépare le terrain (listes, fiches…) ce qui va te permettre d'éviter de passer du temps sur des passages “inutiles”. Alors, avant tout, tu dois distinguer ce que tu dois absolument savoir de ce qui ne te sera jamais (ou presque) demandé.

- Apprends en plusieurs fois, et repose-toi ! Ton cerveau a besoin de temps pour que les connexions entre les différents neurones se réalisent, et pour que les savoirs soient durablement retenus.

- Utilise des associations d'idées. C'est la « mémotechnique » : des astuces pour retenir une liste de choses grâce à un mot ou une phrase simple, facile à mémoriser.

  • Quand est-ce que je peux arrêter l'école ?

L'obligation scolaire porte sur tous les mineurs de 6 à 18 ans domiciliés ou résidents sur territoire belge.

Elle est scindée en deux périodes :

- La période d'obligation scolaire à temps plein qui s'étend jusqu'à l'âge de 15 ans

- L 'obligation scolaire de 15 à 18 ans où le jeune a la possibilité de continuer l'enseignement à temps plein, de suivre un enseignement en alternance (CEFA) ou de suivre une formation reconnue par la Communauté française.

À partir de 18 ans tu n'es donc plus en obligation scolaire, tes parents ne peuvent plus décider du type d'études que tu dois suivre ni quelle école tu dois fréquenter. Il n'en reste pas moins que les conseils de tes parents peuvent être bien utiles dans la détermination de tes choix.

  • Est-ce que mes parents peuvent m'obliger à aller à l'école ?

En Belgique, le non-respect de l'obligation scolaire est punissable. Le parent ou le tuteur légal est chargé de faire respecter cette obligation, sous peine d'amende. En clair, si tu ne vas pas à l'école, tes parents pourraient être poursuivis par la justice.

  • Quelles peuvent être les conséquences de mes absences scolaires ?

On peut distinguer deux types d'absences : les justifiées et les injustifiées.

Les absences justifiées (maladies, décès d'un proche, convocation par une autorité publique, sport de haut niveau, ..) sont autorisées, et nécessitent la remise d'attestations. Néanmoins leur nombre est limité par année scolaire via le règlement d'ordre intérieur (ROI).

Les absences injustifiées peuvent avoir de graves conséquences sur ta scolarité.

Sache qu'une période de cours brossée compte pour une demi-journée d'absence et que tes parents sont avertis de chacune d'elles.

A partir du 20ème demi -jour, le directeur convoque tes parents par lettre recommandée et contacte les instances de la Fédération Wallonie-Bruxelles (SAJ, DGEO) pour t'éviter de tomber en décrochage scolaire.

Si tu fréquentes le deuxième ou troisième degré, tu risques fortement de perdre ton statut d'élève régulier et de te voir ainsi échouer ton année. Si tu es majeur, tu cours également le risque de te faire exclure de l'école

  • La scolarité et les allocations familiales :

L'obligation scolaire s'étend jusqu'à l'âge de 18 ans, le droit aux allocations familiales est ouvert sans condition jusqu'au 31 août de l'année au cours de laquelle l'enfant atteint sa majorité : la fréquentation scolaire n'est donc pas contrôlée avant cette date.

Le droit peut être conservé jusqu'au 25ème anniversaire du jeune qui poursuit ses études ou sa formation, sous certaines conditions qui sont contrôlées annuellement par votre caisse d'allocations familiales.

!!! Les écoles n'informent pas les caisses lorsqu'un étudiant arrête les cours ou réduit son nombre de crédits, il est donc important d'avertir la caisse d'allocations familiales dès que la situation change pour éviter de devoir faire face à des remboursements.