MUSÉE DE LA VIE WALLONNE

Focus

"Le Mouvement Wallonie libre"

Portrait de groupe réalisé à l’occasion du 30e anniversaire du mouvement Wallonie libre (MVW-FHMW-D0051-WL-22)

L’histoire de Wallonie libre commence en 1940. Des membres de la Garde et de l’Avant Garde wallonne se réunissent à Bruxelles.

Résistance & action

Ensemble, ils décident de former un mouvement wallon de résistance. Le contenu des émissions diffusées à l'intention de la France libre par la BBC donne son nom au mouvement qui se réclame du gaullisme. Des groupes s'organisent à Liège, Namur et Charleroi. En 1940 paraît le premier numéro d'un journal clandestin : La Wallonie libre éditée par le mouvement éponyme.

Progressivement l'organisation définit les grands axes de son action : lutte contre la collaboration, pour la justice sociale, la liberté et le rapprochement avec la France. Pendant l'occupation, les patriotes se battent contre le nazisme, le flamingantisme et le rexisme. Cette lutte exige une diversification des activités clandestines: presse, distribution de faux papiers, organisation d'évasions de prisonniers, création de réseaux de renseignements. Les différentes sections du mouvement font paraître 168 numéros de La Wallonie libre clandestinement !

Le directoire, constitué pour coordonner les différents groupes clandestins, envisage bientôt les destins de la Wallonie et de Bruxelles séparément. En 1943, il se fixe pour but la création, après guerre, d'un Etat wallon autonome.

Propagande

Dans la seconde moitié du vingtième siècle, le mouvement évolue au gré des aléas de la conjoncture belge. Les tensions communautaires lui offrent les occasions nécessaires à la diffusion de sa propagande. Ainsi les épisodes du retour de Léopold III, de la grève contre la loi unique ou encore de la crise des Fourons sont autant d'occasion pour lui de diffuser sa propagande.

Le 18 juin 2010, le Mouvement Wallonie libre fêtait son 70ème anniversaire. Toujours actif, il est également devenu un sujet d'étude puisque le périodique et les archives légués au Fonds d'Histoire du Mouvement wallon ont alimenté les travaux d'étudiants pour un séminaire d'histoire contemporaine dirigé par Madame Catherine Lanneau ; chargée de cours à l'Université de Liège.

Fabrice Meurant-Pailhe

---

Sources et légendes des photos de la galerie :

- Plaque de la rue Jean HAUST, c'est dans un immeuble de cette rue que se réunissaient les membres de la Fédération liégeoise de Wallonie libre dans les années 1950-1960 (© Musée de la Vie wallonne-cliché V. Haneuse)

- François VAN BELLE, nommé président d'honneur de Wallonie libre en 1958, ici à la tribune du Congrès wallon de Liège, octobre 1945 (MVW-FHMW-DOO51/3)

Galerie photos

François VAN BELLE, nommé président d’honneur de Wallonie libre
Plaque de la rue Jean HAUST


Tous les focus