MUSÉE DE LA VIE WALLONNE

Focus

"Quand nos expositions s'exportent..."

Photo : Gilles Fontaine (Québec)

"Folie et sorcellerie en exposition dans le Vieux-Terrebonne"

Vous vous rappelez de l'expo « Vertiges de la folie », inaugurée au Musée en 2012?

La Société de développement culturel de Terrebonne, au Québec, s'est montrée intéressée par le projet liégeois et un partenariat s'est construit pour l'adaptation et la présentation de l'exposition sur le site historique de l'Ile-des-Moulins. Le vernissage a eu lieu en juin 2016.

Jusqu'au 5 septembre, le thème de la folie sera bien présent lors des expositions «Vertiges de la folie» au Moulin neuf et «Le diable au corps» à la Maison Bélisle, dont l'Île-des-Moulins procédait au vernissage le mercredi 29 juin.

L'exposition «Vertiges de la folie» peut être présentée grâce à la collaboration du Musée de la Vie wallonne (province de Liège), qui a accepté qu'elle soit exportée et adaptée. D'ailleurs, la chargée de projet de cette exposition à Liège, Carine Filiber, était présente lors du vernissage.

«Ce fut une agréable surprise de recevoir un courriel de notre responsable des communications nous informant que, près de Montréal, quelqu'un s'intéressait à notre projet. Je suis très heureuse que notre exposition ait trouvé écho chez vous. Il est tellement intéressant de voir les similitudes et les différences de nos visions respectives de la folie», a-t-elle souligné.

Folie et société

«L'idée première, a-t-elle ajouté, était de mettre la personne humaine au centre du propos et de tenter de montrer comment une société décide qui est fou et qui ne l'est pas, et l'évolution du principe de la folie dans le temps.»

C'est dans cette même optique que Sarah Laliberté, responsable aux expositions à la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT), a contacté les responsables du musée à Liège.

«Ça faisait quelques années que nous pensions à une telle exposition, sans trop savoir comment aborder le sujet. Il était impératif de ne pas inciter au jugement, mais de mieux comprendre le concept de la folie. Le Musée de la Vie wallonne nous a ouvert les bras et on nous a permis d'adapter cette exposition à notre réalité et notre culture.»

Présentée en cinq thèmes différents et avec une quinzaine de cas connus au Québec, «Vertiges de la folie» n'est pas une exposition scientifique (bien que le milieu médical y ait été pour beaucoup et qu'on en retrouve énormément d'artéfacts), mais tente plutôt de montrer l'évolution du concept, des autochtones à aujourd'hui, en passant par les régimes français et anglais.

Folie et sorcellerie

À la salle Aimé-Despatis de la Maison Bélisle, l'exposition itinérante du Musée de la Femme, «Le diable au corps», s'inscrit aussi parfaitement dans le thème de la folie. On y parle de sorcières, depuis toujours traquées, dénoncées, torturées et brûlées.

«Le diable au corps» vous dévoile qui sont ces femmes, ce qu'elles utilisaient et ce qu'elles ont vécu. Pour compléter, une série de tableaux de l'artiste peintre Crystal Racine sont également exposés.

Ainsi, tout l'été, l'Île-des-Moulins proposera une panoplie d'activités tournant autour de la folie et ces deux expositions en sont sans contredit le point culminant, le mercredi de 10 h à 20 h et du jeudi au dimanche de 10 h à 18 h.

Tous les détails peuvent être consultés au www.iledesmoulins.com

Un focus de Gilles Fontaine (au Moulin neuf - Québec) & Carine Filiber

Galerie photos

Affiche MVW de l'expo


Tous les focus