Province de Liège

Musée de la Vie wallonne

Musée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonneMusée de la Vie wallonne

Focus

"Coup de projecteur sur un fleuron du Patrimoine provincial"

Dernière Cène de Bertholet Flémal (1614-1675)

Petite chronique d'une restauration...

En 1990, la Province de Liège achète l'ensemble architectural de Sainte Agathe, situé rue Saint-Laurent à Liège, au CPAS de la Ville afin d'y établir son école d'infirmières. Cet ancien couvent des Sépulchrines fondé en 1634 devient, en 1800, propriété des hospices civils puis de l'assistance publique. Dès 1847, les sœurs hospitalières de saint Charles Borromée y soignent les femmes aliénées.

Pour éviter les vols et dégradations, les tableaux et objets liturgiques conservés dans la chapelle classée depuis 1977 sont mis à l'abri, notamment « sous les combles du Musée de la Vie wallonne » ; parmi ceux-ci figure une œuvre sur toile représentant une Dernière Cène. Traditionnellement attribué au maître liégeois Lambert Lombard (1505-1566), ce tableau réalisé sur toile, non signé et non daté, fait l'objet d'une étude poussée de Jacques Hendrick, conservateur du Musée des Beaux-Arts et de l'Art wallon de Liège, à la fin des années 1970. Ce spécialiste de la peinture liégeoise des 16e, 17e et 18e siècles modifie alors l'attribution ancienne au profit de Bertholet Flémal (1614-1675).

Les démarches entreprises par Pierre-Yves Kairis, chef de travaux à l'Institut Royal du Patrimoine Artistique, pour retrouver, examiner, analyser et inventorier les œuvres de Bertholet Flémal ont jeté un coup de projecteur sur cette Dernière Cène, « oubliée » depuis près de 25 ans. Elle figure désormais en première place de l'inventaire des œuvres de Flémal dans la publication que lui a consacrée Pierre-Yves Kairis en 2015. (Pierre-Yves KAIRIS, Bertholet Flémal (1614-1675). Le « Raphaël des Pays-Bas » au carrefour de Liège et de Paris, Paris, Arthéna, 2015, p. 15.)

Cette œuvre au format vertical assez inhabituel pour le sujet induit une mise en place particulière des apôtres autour de deux tables placées en angle droit. Le visage serein du Christ contraste étonnement avec l'attitude dynamique de Judas qui quitte la table muni de son larcin. L'examen de la toile de support, fréquemment utilisée en Italie, permet de dater plus précisément le tableau au début de la carrière du peintre lors d'un séjour italien (1640-1646) ou peu après son retour en Principauté.

L'oeuvre, ne s'intégrant en rien au parcours permanent du Musée de la Vie wallonne, serait restée en réserve si elle n'avait bénéficié d'une campagne de valorisation. Un dossier de candidature dans le cadre de l'appel à projets Fonds David-Constant lancé par la Fondation Roi Baudouin est alors déposé au printemps 2016 afin de financer la restauration et l'encadrement du tableau. Le projet répond parfaitement aux objectifs du Fonds David-Constant qui « souhaite apporter son aide à la conservation, à la restauration et à la mise en valeur d'éléments significatifs du patrimoine liégeois en vue d'en assurer la sauvegarde et dans le but de contribuer au rayonnement du patrimoine liégeois.

Il concerne en priorité des éléments du patrimoine culturel mobilier, de préférence situés ou incorporés dans des éléments reconnus du patrimoine architectural ». Le jury chargé de la sélection des dossiers a décidé d'octroyer à la Province de Liège une aide financière de 16.000 €. C'est l'atelier de restauration Conservart s.a., situé à Bruxelles, qui s'est vu confier la délicate mission de la rénovation complète du tableau ; il a ensuite été déposé à la maison Dutron à Liège pour la réalisation de l'encadrement.

Depuis la fin du mois d'août 2017, le pôle Bertholet Flémal, regroupant une dizaine d'œuvres du maître liégeois, a été officiellement inauguré au Trésor de la Cathédrale de Liège et la Province a consenti le dépôt de La Dernière Cène pour une période de dix années minimum. La pérennisation de cette œuvre importante du patrimoine liégeois dans un environnement adapté, spécialisé et apprécié du public national et international constitue une plus-value pour l'histoire de l'art et notre patrimoine provincial.

Nadine de Rassenfosse

Dernière Cène de Bertholet Flémal
Restauration
Restauration
Equipe de restauration
Restauration


Tous les focus