Enseignement provincial

Enseignement provincialEnseignement provincialEnseignement provincialEnseignement provincial

Première édition du Prix de l'Ecrit Citoyen

Première Edition du Prix de l'Ecrit Citoyen

Les lauréats de l'enseignement de la Province de Liège ont écrit sur le théme de l'engagement

Pour sa première édition, c'est au Palais provincial de Liège que s'est déroulée la remise du Prix de l'Ecrit Citoyen. Il s'agit d'une initiative de l'association culturelle « Les Horizons de la culture », menée avec le soutien de l'Enseignement de la Province de Liège et du Centre d'Information Europe Direct de la Province de Liège.

Durant l'année scolaire 2014-2015, le concours était destiné aux étudiants de toutes les filières d'enseignement du 3e degré confondues (général, transition, technique de qualification et professionnel) relevant de l'organisation de la Province de Liège. Son objectif visait à contribuer au développement, au sein de cette catégorie d'âge, d'une réflexion critique sur une thématique citoyenne.

Le thème de l'engagement

Pour cette première édition, placée sous le parrainage de Fabrizio Rongione, l'acteur fétiche des Frères Dardenne, la thématique fut celle de l'engagement.

Cette initiative citoyenne a été soutenue par M. André Gilles, Député provincial-Président en charge de l'Enseignement et Mme Katty Firquet, Députée provinciale-Vice-présidente en charge des Relations Extérieures. Dans son intervention face aux étudiants, André Gilles (Député provincial-Président en charge de l'Enseignement) a insisté sur l'une des citations de Nelson Mandela : « L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde. »

Le Prix de l'Ecrit Citoyen est attribué à Mégane Grombeer pour son texte « Lettre à mon père » du Lycée Jean Boets. Agée de 20 ans, elle vient d'achever ses études dans la section « Sciences sociales et éducatives » au lycée Jean Boets.

Le prix de l'originalité est décerné à Anthony Suglia pour son texte « Et si on ne s'engageait pas ? ». Agé de 20 ans, il termine sa dernière année dans la section « agent d'éducation » à l'IPES de Herstal.

Publication

En guise de récompense, ces deux lauréats auront le plaisir de prendre part à un stage de deux jours au sein de la rédaction de RTC Liège. Ils bénéficient aussi d'un bon d'achat dans les magasins de la Fnac.

En tout, ce sont plus de 250 textes qui ont été rédigés et une cinquantaine feront l'objet d'un recueil. Ceux des deux lauréats seront aussi publiés dans la « Revue Nouvelle ».

Il faut souligner que cette initiative est une véritable opération citoyenne puisque les établissements qui le souhaitaient pouvaient bénéficier d'une rencontre-débat d'accompagnement sur le thème de l'engagement avec la présence de Giuseppe Santoliquido, analyste politique, écrivain, Président de l'association « Les Horizons de la Culture ».

Le jury a été présidé par Jean Lemaître journaliste, écrivain et Directeur à l'Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales à Bruxelles.

Liste des établissements

Lycée Jean Boets, IPES Herstal, IPES Huy, IPES Hesbaye, AP Flémalle, EP Herstal, EP Huy, EP Verviers, EP Seraing, Institut La Reid.

Extraits des lauréats

« Lettre à mon père », Mégane Grombeer, Lycée Jean Boets, Liège, Lauréate du Prix de l'Ecrit Citoyen

« …L'engagement était pour elle une façon de mieux être, car, pour elle, on ne pouvait être heureux sans aider les autres, sans donner un coup de main à la société……..Savais-tu ses nombreuses participations à des manifestations où elle criait haut et fort sa façon de penser dans l'espoir de faire changer les choses ? Savais-tu tout cela ? La connaissais-tu vraiment ? L'engagement c'est transmettre ses valeurs, sa personne aux autres ou à une cause qui nous tient à cœur. »

« Et si on ne s'engageait pas ? », Anthony Suglia, Institut provincial d'enseignement secondaire, Herstal, Lauréat du Prix de l'originalité

« Seul, devant ma télé je suis accompagné d'une vodka pour me réchauffer, choqué par ce que je vois aux infos……..Sur ma planète, il y aura toujours des inégalités et de l'injustice, que ce soit la couleur de peau, la religion ou même notre profession……..Que ça soit dans un ou dix ans, j'attends simplement un changement. Mais comme dit I AM « demain, c'est loin ».