Espace Qualité Formation

Espace Qualité FormationEspace Qualité FormationEspace Qualité FormationEspace Qualité Formation
Usage du français

Ne dites plus Podcast mais audio à la demande !
partager sur Google+ partager sur Facebook   Publié le 09-06-2020

Podcast, autotune, fake news, smart TV,… Comment continuer à parler de technologies en français, dans un secteur dominé par l’anglais ?

Régulièrement, la Commission d'enrichissement de la langue française publie ses recommandations d'usage afin de faciliter l'utilisation d'un vocable parfois complexe.

Ce 23 mai, la Commission a présenté une liste de nouveaux mots francisés, dont plusieurs concernent le domaine informatique.

Ainsi, il ne faudra plus dire « podcast », mais « audio », « audio à la demande (ADD) » ou encore « programme ou émission à la demande ».
En effet, à partir d'un nom de marque (iPod), créé pour désigner un baladeur numérique, une série lexicale (podcast, to podcast, podcasting) a vu le jour et s'est francisée sous les formes substantive « un podcast » et verbale « podcaster ». Or l'usage de ces termes en français est souvent source de confusion, surtout si vous ne maîtrisez pas l'anglais.

Parmi les autres termes techniques francisés, on retrouve également :

  • Autotune, devient « ajustement automatique d'intonation » (procédé sonore numérique qui permet d'aligner la fréquence d'une voix sur une hauteur prédéfinie) ;
  • Clickbait, devient « piège à clics » (lien hypertextuel accrocheur conduisant à un contenu trompeur mis en place afin d'augmenter le trafic en incitant les internautes à cliquer) ;
  • Deepfake, devient « vidéotox » ou « infox vidéo » ( infox qui se présente sous la forme d'une vidéo falsifiée grâce aux techniques de l'intelligence artificielle) ;
  • Video mapping, devient « fresque vidéo » (ensemble d'images fixes ou animées conçues pour être projetées à grande échelle sur une surface autre qu'un écran comme un mur) ;
  • Spoiler, pour amateurs de séries par exemple, devient « divulgacher » (dévoiler une partie de l'intrigue d'une œuvre et donc gâche le plaisir et la surprise de l découvrir l'œuvre par elle-même).

Évidemment, toutes ces traductions ne sont pas obligatoires. Ces nouveaux termes ne deviennent obligatoires que dans les administrations par exemple. Ils servent également de référence pour les traducteurs et les rédacteurs techniques. Mais elles sont néanmoins à retrouver sur le site de la Commission d'enrichissement de la langue française.

MÊME SI LES ACTIVITÉS DU MOBITIC SONT SUSPENDUES PENDANT CETTE PÉRIODE DE CONFINEMENT, ACTIVONS-NOUS NUMÉRIQUEMENT! L'ÉQUIPE MOBITIC VOUS PROPOSE DES SITES OU DES ACTIVITÉS POUR VOUS PERMETTRE DE CONTINUER À DÉVELOPPER VOS COMPÉTENCES DIGITALES.