Centre de Formation en Agriculture et Ruralité

Centre de Formation en Agriculture et RuralitéCentre de Formation en Agriculture et RuralitéCentre de Formation en Agriculture et RuralitéCentre de Formation en Agriculture et Ruralité
Coulis de tomates

Pots & Couvercles, épisode 4 : Le coulis de tomates
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 08-10-2020

Dans ce quatrième épisode de notre série Pots & Couvercles, nous allons vous apprendre à emprisonner un petit bout de soleil dans les bocaux!

Préparer la passata est un des plus grands rituels de l'été en Italie. Gorgées de soleil, rouges et mûres à souhait, les tomates sont prêtes pour être mises en conserve pour l'hiver.

Vous ne savez pas comment vous y prendre? Pas à pas nous vous guidons à travers la recette toute simple pour préparer un délicieux coulis de tomate (lien vers la vidéo) - (lien vers la fiche recette - pdf)

Appelez-moi « Tomate »

Le mot « Tomate » est une déformation du mot inca « Tomalt ». Découverte par Christophe Colomb en Amérique du Sud au XVe siècle alors qu'il pensait avoir trouvé la route des Indes, la tomate était cultivée par les Incas de la région andine et n'était alors pas plus grosse que notre tomate cerise.

La tomate arrive en Europe un siècle plus tard et s'implante en Espagne et à Naples. Ronde, rouge ou jaune, elle est baptisée pomodoro, « pomme d'or » ou « pomme d'amour ».

Considérée comme un produit vénéneux, elle reste une simple plante ornementale pendant trois siècles. A partir de 1800, tout va s'accélérer. La tomate est alors sur toutes les tables, gagne en estime auprès des cuisiniers et s'installe très vite dans la plupart des jardins français. Plus au nord, certains pays qui ont un passé maraîcher important (Pays-Bas et Belgique) vont maîtriser la culture de la tomate et la produire en quantité.

C'est la conserve facile à réaliser et idéale à avoir à portée de main pour tout type de recette.

Pour toutes informations sur les formations de la Conserverie Solidaire cliquez ici

Avec le soutien de l'Agence FSE