ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Promotion sociale

IPEPS Huy-Waremme: se former à la conduite d’urgence

Une journée sur le thème de la conduite préventive des véhicules d’urgence a été organisée fin septembre à la Maison de la Formation (photo: Nathalie Verboven)

Une journée sur le thème de la conduite préventive des véhicules d’urgence a été organisée fin septembre à la Maison de la Formation.

Même lors d'une intervention rapide, la sécurité doit rester une priorité absolue. Conduire préventivement, c'est réagir de manière positive en cas de danger. Avec des formations appropriées, on peut apprendre les notions physiques pour une conduite optimale, expérimenter des situations réelles et acquérir les bons réflexes pour éviter l'accident.

Grâce à une collaboration de l'Institut Provincial de Formation des Agents des Services de Sécurité et d'Urgence et de l'Institut Provincial d'Enseignement de Promotion Sociale de Huy-Waremme, des conférenciers canadiens et français experts dans ce domaine ont été accueillis à la Maison de la Formation. La journée s'est déroulée en deux parties : la matinée a été consacrée à la présentation des outils pédagogiques et techniques nécessaires (caméras enregistrant les données du véhicule et les réactions du conducteur) et l'après-midi a permis aux participants de tester ces outils au cours de démonstrations sur des véhicules d'urgence.

Des formations novatrices au Canada et en France

Eric Poirier, Lieutenant Pompier professionnel au Canada (Montréal) est Président et Maître instructeur au Centre de Formation en Conduite Préventive d'Urgence (CFCPU), une entreprise créée dans le but de répondre au besoin d'encadrement en matière de conduite des véhicules au sein des services d'urgence. Lors de la journée, il a présenté une méthode novatrice pour répondre aux défis dans le maintien d'un niveau de compétence élevé en matière de sécurité routière. Son centre propose une formation adaptée aux besoins en s'appuyant sur une démarche visant à faire acquérir aux conducteurs un nouveau comportement. Une façon également de s'inscrire dans un projet écologique et économique.

Christian Hébert, Lieutenant Pompier à Montréal lui aussi, Vice-président et Maître instructeur au CFCPU, a, de son côté, proposé aux participants d'expérimenter les aspects techniques et pratiques de la formation avec un exercice de base sur le temps de perception et d'action du conducteur.

Enfin, Jean-Marc Lambert, Lieutenant Pompier en Meurthe-et-Moselle (Nancy), référent et responsable des aspects du conducteur, a présenté le cheminement utilisé par le SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) 54 Meurthe-et-Moselle afin de mettre en place une structure de formation à la conduite. Celle-ci permet d'acquérir une autonomie réelle et contribue à modifier le comportement des conducteurs afin qu'ils adoptent une conduite plus responsable qui concoure à diminuer les risques, le nombre d'accidents, l'usure du parc de véhicules et, partant, les coûts de gestion de ce dernier.

La conduite préventive, un état d'esprit

Les agents des services de secours, quel que soit leur domaine d'activité, doivent partager la route avec les autres usagers, même dans le cadre de leurs interventions. Bien que leur travail soit reconnu comme particulièrement dangereux, les actions de lutte contre tout type de sinistre ne constituent pas la seule cause d'accidents de travail.

On remarque en effet que les incidents et accidents routiers qui surviennent lors des déplacements pour se rendre sur les lieux des interventions et en revenir représentent une part importante des accidents de travail. De plus, les incidents et accidents routiers représentent une dépense énorme pour les services (congés de maladie, frais de réparation de véhicule, primes d'assurances, etc.).

L'expertise du CFCPU a constitué une opportunité de découvrir une approche et des outils de formation qui place la conduite préventive au cœur d'un programme de formation. La conduite préventive est un état d'esprit qui nous permet d'anticiper des situations inattendues afin de réagir rapidement au volant. En adoptant une attitude positive, le conducteur peut mettre en pratique les connaissances nécessaires pour prévenir les collisions en dépit des différents dangers qui se présentent sur la route, et ce, en toutes circonstances.

De plus, la conduite préventive diminue les effets du stress sur les membres de l'équipage et maximise la qualité de leur travail lors de l'intervention pour accomplir leur mission et sauver des vies. La conduite d'un véhicule d'urgence, c'est donc d'abord et surtout une attitude !




Toutes les actualités