HEPL - HAUTE ECOLE DE LA PROVINCE DE LIÈGE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
HEPL - Haute Ecole de la Province de Liège

Les étudiants de la HEPL ont débattu de l'avenir de l'Europe

Le 5 décembre dernier, un débat sur l'Union européenne a été organisé à la Haute Ecole de la Province de Liège. L'occasion pour les étudiants d'interpeller les 4 personnalités politiques présentes.

Le 5 décembre dernier, un débat sur l'Union européenne a été organisé à la Haute Ecole de la Province de Liège. L'occasion pour les étudiants d'interpeller les 4 personnalités politiques présentes.

C'est le 25 mai 2014 qu'auront lieu les prochaines élections européennes et, pour la plupart des étudiants de la Haute Ecole, il s'agira de leur premier vote afin d'élire leurs représentants pour l'Europe.

En vue de les aider à poser au mieux cet acte démocratique essentiel, la Catégorie sociale de la HEPL et le Bureau des Relations extérieures - Cellule Europe Direct de la Province de Liège ont organisé, en collaboration avec le Bureau d'Information du Parlement européen, un débat qui a réuni, le 5 décembre 2013, des représentants de quatre partis démocratiques : Maxime Bourlet (conseiller communal à Awans - MR), Frédéric Daerden (bourgmestre de Herstal et député européen - PS), Muriel Gerkens (députée fédérale - ECOLO) et Mathieu Grosch (député européen - CDH).

L'emploi : une vraie préoccupation

Face à la crise, très concernés par leur avenir professionnel, les nombreux étudiants présents ont posé de pertinentes questions sur les actions menées par l'Union européenne en faveur de l'emploi et se sont également intéressés aux inégalités hommes-femmes dans le monde professionnel.

Les intervenants se sont rejoints sur la nécessité d'une bonne formation des étudiants, qu'il s'agisse des métiers dans le domaine technique, en pénurie, ou dans les autres secteurs. L' "intelligence de la main" a été largement évoquée : on a rappelé l'impérieuse nécessité de revaloriser les métiers techniques, porteurs d'emploi, de même que l'importance d'imaginer les métiers du futur afin de choisir en connaissance de cause les études qui y mènent.

L'unanimité s'est aussi faite sur le besoin impératif de disposer d'un marché du travail compétitif et ainsi éviter le transfert de contrats vers des pays financièrement plus avantageux pour les commanditaires. Cela permet, en corollaire, la création d'emplois supplémentaires. La problématique du dumping social a été longuement évoquée (des avancées positives ont d'ailleurs été enregistrées il y a peu).

L'harmonisation, mot clé de l'Europe

Les intervenants se sont aussi accordés sur la difficulté de l'harmonisation technologique, ce qui augmente les prix de revient : uniformiser les normes permet aux fabricants de réaliser une économie intéressante et ainsi de rendre leurs produits financièrement plus attrayants.

Mot clé de l'Europe, le thème de l'harmonisation s'est étendu aux inégalités salariales constatées dans de nombreux pays entre les hommes et les femmes.

Outre cette différence salariale, il existe aussi des différences philosophiques entre les 27 Etats membres à ce sujet. Et si le credo "A travail égal, salaire égal" reste un sujet d'actualité qui interpelle réellement les futurs travailleurs et les élus, force est de constater que la mise en place de mécanismes pour lutter contre cette inégalité prend du temps !

Le riche débat a été modéré par le journaliste Frédéric Delfosse, qui est aussi professeur invité à la HEPL.




Galerie photos

Le débat était animé par Frédéric Delfosse
Les étudiants ont posé des questions sur l'action de l'UE
M. Bourlet, Mme Gerkens, M. Daerden et M. Grosch
Un débat qui a attiré de nombreux étudiants


Toutes les actualités