HAUTE ECOLE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Haute école

L’ère du numérique: "Notre vie privée va devenir un compromis!"

Nos intervenants en plein débat

C’est le 12 octobre au Campus 2000 que s’est tenue la séance de Rentrée académique de la Haute Ecole de la Province de Liège.

Sur le thème de "La liberté individuelle à l'ère du numérique", les interventions de Henri Monceau (Haut Représentant pour les Droits fondamentaux, la Société de l'Information et l'Economie numérique) et Joël de Rosnay (Conseiller du Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette, prospectiviste, vulgarisateur et auteur) ont éveillé les consciences. Focus sur la conférence de Joël de Rosnay.

Outils numériques : symbiose et ubérisation

Est-ce la fin de la vie privée ? Une question inquiétante mais pour le moins d'actualité à laquelle a répondu Joël de Rosnay ! "On oublie Internet, Internet c'est fini !", affirme-t-il avec un grand aplomb laissant les étudiants dans une profonde perplexité. Selon lui, nous vivons dans un écosystème numérique et Internet aurait fondu dans notre environnement comme l'oxygène ou l'électricité. "On ne sera plus sur Internet mais dans Internet." Il prédit l'émergence du "Symbionet" : l'homme entre en symbiose avec les outils numériques.

Les hackers, les pirates, les virus, les chevaux de Troie… sont autant de dangers proliférant sur Internet mais, selon de Rosnay, il faut particulièrement se méfier des entreprises qui ont créé les outils que nous utilisons au quotidien. Des entreprises ne sont autres que Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Netflix, Airbnb ou encore Uber. Elles sont en train d'ubériser l'économie en proposant des services permettant aux professionnels et aux clients de se mettre en contact directement. Ce phénomène augmente le nombre d'indépendants dans le monde entier.

Vie privée : compromis et déconnexion

"Nous créons de la valeur ajoutée pour ces entreprises à chaque fois que nous utilisons leurs applications." Elles dressent un profil de nous grâce à toutes nos données et les revendent très cher. Ces entreprises deviennent maîtresses de l'information privée. Calico, une société biotechnologique fondée par Google, envisage notamment de stocker les gènes de l'humanité sous forme de données numérisées. Elle souhaiterait développer une médecine préventive et personnalisée. "La vie privée sera de moins en moins un droit et va devenir un compromis où on acceptera que certaines choses soit dites sur nous car nous pourrons bénéficier d'avantages en retour", explique le scientifique.

"Il faut arrêter d'être des moutons de Panurge et faire preuve de raisonnement, lutter contre la mainmise de ces entreprises sur notre vie privée", insiste Joël de Rosnay. Il ajoute : "Il faut se déconnecter car on risque un burn-out, on a trop d'information et pas assez de temps." Il faut investir le temps grâce aux outils numériques, à défaut de ne plus savoir le prendre.




Toutes les actualités