HEPL - Haute Ecole de la Province de Liège

HEPL - Haute Ecole de la Province de Liège HEPL - Haute Ecole de la Province de Liège HEPL - Haute Ecole de la Province de Liège HEPL - Haute Ecole de la Province de Liège

Retour à l'école pour Laurent Rieppi, chroniqueur de Classic 21

Les étudiants en 3e année de la formation de Bachelier en Communication ont participé à une rencontre organisée dans le cadre du cours d'"Introduction à la musique populaire contemporaine".

Lors de celle-ci, les étudiants ont pu faire connaissance et interagir avec Laurent Rieppi, diplômé de la Haute Ecole et auteur de "Allo Bowie? C'est David!", un abécédaire consacré à David Bowie sorti début octobre. Pauline Serrano-Izurieta et Marc Horguelin, deux étudiants, assuraient le bon déroulement de la séance divisée en plusieurs volets. L'ouvrage et son mythique sujet ont bien évidemment été abordés, mais nos jeunes présentateurs ont également convié leur invité à parler de son expérience tant radiophonique que scolaire.

"Les meilleures personnes pour témoigner ne sont pas toujours les premières intéressées"

Laurent Rieppi a expliqué à son auditoire la technique qu'il a utilisée pour donner naissance à son livre, signalant que le déclic qui l'a poussé à se lancer dans l'écriture de "Allo Bowie? C'est David!" est sans conteste le retour de l'interprète de "Ziggy Stardust" sur le devant de la scène, début 2013.

Lors de multiples interviews, le journaliste a constaté que les souvenirs et impressions des musiciens de studio ou ingénieurs du son, touchés par leur contribution à un album, sont souvent plus vifs et précis que lorsque le principal intéressé parle lui-même de son œuvre. Pour son ouvrage, Laurent Rieppi a d'ailleurs pu bénéficier de témoignages de plusieurs collaborateurs de Bowie, généralement impressionnés par leur rencontre avec la star et son univers si particulier.

Pauline et Marc n'ont pas manqué d'interroger l'auteur sur sa collaboration avec Yves Budin, l'artiste liégeois qui a illustré le livre. Laurent Rieppi a expliqué que c'est leur éditeur qui les a mis en relation, sachant leur passion commune pour Bowie, et que cette association s'est avérée positive puisque les dessins d'Yves Budin ont complété de manière efficace son texte. Les deux hommes comptent d'ailleurs collaborer à nouveau dans le futur…

"Il a pris l'art majeur et l'a rendu accessible à tout le monde"

Nos deux jeunes journalistes en herbe ont ensuite demandé au chroniqueur de parler de David Bowie, le sujet principal du livre. Sujet sur lequel il est intarissable: fan depuis l'enfance, il a également toujours été impressionné par cette aptitude du chanteur britannique à réussir à faire parler de lui, que ce soit par son apparence physique, son style de vie ou... son retour surprise après dix ans d'absence.

La discussion s'est dès lors naturellement dirigée vers la surproduction musicale actuelle et cette nécessité pour les artistes de devoir trouver d'autres moyens pour toucher ou surprendre un public noyé sous des flots de musique, relayée par les radios mais également par les médias sociaux. A l'ère actuelle où tout se sait à la vitesse d'un clic de souris, le fait que certains artistes – dont Bowie – puissent encore surprendre reste un exploit qui amène souvent plus de succès qu'une communication intensive. Il faut savoir se réinventer et être original pour mieux "redémarrer"…

Nos présentateurs ont également abordé la carrière cinématographique de Bowie, l'un d'eux s'interrogeant sur le côté "prétentieux" d'une carrière mixte. L'invité du jour répondra en parlant d'une continuité logique dans la carrière d'un Bowie qui a toujours été féru d'art sous toutes ses formes (mime, peinture…) et doté d'une solide culture générale qu'il a toujours essayé de transmettre au plus grand nombre.

"La radio va devoir évoluer pour ne pas disparaître"

Nos étudiants ont également découvert le parcours de leur invité, de ses débuts sur une radio de la région liégeoise à l'âge de quinze ans jusqu'à son arrivée à Radio 21 dans le cadre de son stage de troisième année. Stage qui lui a permis, à terme, de faire partie de l'équipe d'une nouvelle radio de la RTBF : Classic 21.

La programmation musicale au sein des radios a également été abordée. Les étudiants découvrent ainsi la philosophie propre à Classic 21, avec sa programmation plus classique en journée et sa playlist plus diverse et laissant libre cours aux découvertes musicales en soirée.

L'invité du jour explique ensuite que si l'on a déjà connaissance des difficultés existentielles de la presse écrite, la radio n'est pas en reste et semble être elle aussi touchée par une crise qui se traduit par des pertes d'audience et ce, tant pour les radios publiques que privées. Le public se désintéresserait donc des radios pour trouver son bonheur ailleurs… Il précise également que loin d'être une fatalité, ce constat pousse les radios à se moderniser. La bonne vieille "FM" serait ainsi amenée à disparaître pour un format plus interactif. Comme évoqué plus haut, la radio est elle aussi face à une nécessité de se réinventer pour mieux revivre…

"Si vous êtes passionnés, spécialisez-vous…"

Marc et Pauline abordent finalement le sujet auquel chaque étudiant présent peut facilement s'identifier : le parcours scolaire. En effet, Laurent Rieppi a effectué ses études au sein de la Haute Ecole de la Province de Liège, d'où il est sorti en 2001.

A la question "Certains cours vous ont-ils semblé particulièrement utiles dans le cadre de votre métier?", il répond que son cursus au sein de la Haute Ecole lui a principalement appris à décoder une information et éviter de la prendre pour argent comptant.

Il ajoute que les études de communication lui ont permis d'avoir une vision globale du métier mais qu'une spécialisation dans un domaine spécifique est également un plus. Ainsi, ses études l'ont amené à créer un site web axé sur le rock et au final, la concrétisation sur la toile de sa passion pour la musique a été une carte de visite efficace…

Lorsqu'on lui demande s'il conseillerait de faire des études de journalisme, il répond, prudent mais confiant : "Oui… mais si vous décidez de prendre cette voie, faites-le parce que vous voulez vraiment le faire." La communication serait-elle donc une histoire de passion, teintée d'opportunités et de chances que l'on doit parfois créer soi-même? Notamment…

Cette séance a été une occasion pour nos étudiants d'avoir un échange enrichissant dans une ambiance détendue, le tout assuré par deux présentateurs visiblement à l'aise dans leur rôle.

Tous ont pu avoir le point de vue d'un ancien étudiant concernant les études de communication ainsi qu'un bref aperçu de ce que pourrait être, dans quelques mois, leur propre avenir professionnel.

Découvrez également sur le site Culturopoing l'interview de Laurent Rieppi réalisée par les étudiants