ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Enseignement secondaire

Lycée Jean Boets: des élèves de la section "Aide-soignant" en Finlande

Lycée Jean Boets: des élèves de la section

Grâce au programme européen Leonardo, 4 élèves ont vécu une expérience hors du commun en Finlande pendant presque 4 semaines, accompagnées par 2 professeurs. Voici le récit de leur séjour.

Du 21 au 27 avril 2014

Lundi 21 : A 8h30, nous nous sommes donné rendez-vous devant l'école pour le départ. Nous sommes parties en navette pour prendre l'avion à Zaventem à 11h40. Nous sommes parties avec Finn Air et sommes arrivées à Helsinki à 15h00, ensuite nous avons pris un autre vol pour Jyväskylä. Arrivées à Jyväskylä, on est venu nous chercher en taxi et nous sommes donc arrivées à bon port vers 18h00. Nous séjournons en périphérie de la ville, dans un quartier résidence. Après notre installation, nous sommes allées acheter de quoi manger dans un petit commerce. Cette première expérience de la cuisine locale ne fut pas une totale réussite.

Longue journée mais agréable en somme.

Mardi 22 : Deux professeurs de l'école AO sont venus nous chercher à l'appartement vers 9h30 pour nous ont emmener à l'école. Nous avons commencé par faire un petit débriefing de notre arrivée et nous avons visité l'école. Nous avons également rencontré les élèves qui seront nos tuteurs en stage et à l'école. A 11h (oui, oui c'est leur temps de midi), nous sommes allées dîner avec nos tuteurs. Un distributeur de désinfectant pour les mains est situé à l'entrée de la cantine : chacun est obligé de l'utiliser avant d'y entrer. La cantine est gratuite pour tous les élèves !

Nous avons aussi découvert le lieu de stage de Jennifer, c'est un très beau home. L'institution est une résidence-service, moitié home, moitié appartements. Nous sommes ensuite allées au centre chercher nos abonnements de bus, puis nous avons entrepris une expédition « courses » afin de remplir le frigo et les armoires. Les prix sont ahurissants : 2,49€ pour un pain de 450 g et 3,30€ pour une bouteille de soda de 1,5 l.  

Mercredi 23 : Un professeur est venu nous chercher et nous a accompagnées à l'école AO. Nous avons commencé par visiter une autre aile de l'école, puis nous avons suivi un cours en finnois et en anglais.

L'école est divisée en plusieurs parties. Il y a les bâtiments A et C (enseignement ordinaire) et le bâtiment E (enseignement spécialisé). Le bâtiment D comprend la cantine, où les membres du personnel de l'hôpital voisin peuvent également venir manger. Le bâtiment E est équipé d'une salle de fitness et d'une piscine (pour faire la rééducation des adolescents ayant un handicap physique). Les divers bâtiments comportent tous des salles de détente pour les élèves, avec TV, divans, billards, kicker, coin cafétéria. Dans les salles des professeurs, chaque enseignant a un bureau équipé d'un ordinateur où il peut venir travailler pendant la journée. Chaque classe comprend soit un tableau interactif, soit un rétroprojecteur multimédia.

Ensuite nous sommes allées voir les lieux de stage d'Héloïsha et de Béatrice. Celui d'Héloïsha est un home assez chaleureux. Celui de Béatrice est une résidence service et comporte une minime partie en MRS. Nous sommes ensuite allées faire du shopping au centre-ville. Le centre est un bel endroit, les buildings sont grands, et généralement les magasins se trouvent dans des galeries. Il y a un endroit similaire à la place st-Lambert où se trouvent tous les arrêts de bus.

Jeudi 24: Nous avons pris le bus à 7h15 pour aller à l'école et présenter, sous la forme d'un power point, notre pays et notre école devant une petite classe. Nous avons ensuite mangé à la cantine. Nous nous sommes séparées car Héloïsha et Béatrice ont commencé leur stage à midi. Maud, Jennifer, Mme Vanoirbeck et un des professeurs finlandais (notre PPP en fait) se sont rendues au lieu stage de Maud. Il s'agit également d'une résidence service. Le premier étage est un home. C'était beau, très moderne.

Vendredi 25: Madame Vanoirbeck avait une réunion avec la responsable des projets toute la matinée. Dès 6h00, Maud et Jennifer ont quitté la maison car elles commençaient leur stage à 7h et ont terminé à 11h. Heloïsha n'a pas eu stage car elle travaillera ce weekend. Béatrice a travaillé de 9h00 à 15h.

Le travail en stage est moins stressant qu'en Belgique (même si la langue représente encore une barrière) car le nombre de résidents par service est moins élevé, pour autant de personnel. Cela nous permet donc de travailler moins dans la précipitation et de consacrer plus de temps au relationnel. Cela a un effet positif aussi sur les patients car, de ce fait, ils sont moins stressés et plus en confiance et donc, moins agressifs, bien qu'un grand nombre d'entre eux soient atteints d'Alzheimer.

Le lieu de stage de Béatrice présente aussi la particularité d'accueillir des personnes porteuses de handicaps physiques qui sont assez jeunes, ce qui diffère fortement de nos lieux de stage.

L'appartement où nous vivons est génial, très beau, très spacieux, chaleureux et bien propre après un récurage des WC et de la salle de bain par nos soins. Nous avons comme voisins et visiteurs quotidiens des écureuils. Le seul hic, c'est que les fenêtres ne disposent que de simples stores et, dès 4h00 du matin, le soleil pointe le bout de son nez (normal, nous sommes plus proches du pôle).

Bref, une première semaine déjà bien remplie. Le weekend sera consacré à la visite des environs ainsi qu'à l'adoption d'une coutume typiquement locale : le sauna !

Du 28 avril au 4 mai 2014

Première semaine réelle de stage. Tout s'est bien passé.

Nous avons pu observer les différentes techniques de soins ; ici, on lave les parties intimes, les aisselles ainsi que le visage, à l'aide d'un gant de toilette en papier, de lait de toilette et de papier. On ne fait qu'une douche par semaine et, dans certains stages, cela se limite au lavage des cheveux et à juste mouiller le corps. Dans certains lieux de stage, on ne brosse pas les dents. Les actes des aides-soignants sont différents de chez nous (ils peuvent préparer les médicaments, prendre les paramètres, faire l'injection d'insuline et ainsi que le gluco-test).

Au niveau de la sécurité, chaque membre du personnel a une clé des chambres des résidents et, dans certains lieux de stage, les résidents ont des clés. Les résidents ont également un bracelet qui sert de sonnette en cas d'urgence et le personnel a un biper.

Mercredi soir, Jen et Béa sont allées à la fête de la "Vappo" qui est une fête consacré aux jeunes, qui reçoivent un chapeau spécial.

Samedi et dimanche : Nous avons enfin rencontré notre deuxième professeur, Mme Theyse, et avons donc visité ensemble la ville avec un guide touristique en français. Il y a eu une tempête et de la neige. Il s'agit d'une belle ville ; nous avons rencontré un bijoutier français qui nous a montré une pièce unique. Le lendemain, nous sommes allées à Tampere, nous avons pris le train pendant 1h30. Nous avons visité deux églises, ainsi qu'une usine.

Du 5 au 11 mai 2014

Les stages continuent et nous prenons toutes de plus en plus d'assurance dans nos pratiques, mais aussi dans la communication avec les autres.

Tout continue à bien se passer et nos maîtres de stage sont tous très satisfaits de notre travail et de notre comportement. Nous sommes retournées à l'école mardi pour suivre quelques cours pratiques. Quelle ne fut pas notre surprise de constater que, pour l'entraînement au glucotest et à l'injection d'insuline, les élèves s'utilisent les uns les autres comme cobayes ! Nous n'avons pas poussé l'expérience jusque-là et avons décidé d'exercer la pratique sur le mannequin.

Du 12 au 15 mai 2014

C'est déjà la dernière semaine. Nous arrivons au terme de l'aventure.

Lundi 12 : Nous étions toutes en stage, sauf Béatrice qui était en récupération car elle avait fait un service de nuit. Madame Vanoirbeck nous a rejointes vers 18h.

Mardi : A 8h30, nous sommes retournées à l'école pour la dernière fois. A nouveau, nous avons suivi un cours pratique. Ce cours était centré sur la présentation du matériel adapté pouvant servir à la rééducation et à l'aide dans la vie de tous les jours pour les personnes ayant été victimes d'un AVC. Nous étions répartis en 5 groupes pour découvrir ces divers objets : gadots, chaises roulantes, prothèses et bandages, béquilles et matériel du quotidien.

Après le lunch, Maud, accompagnée de Mme Vanoirbeck et de notre professeur de pratique finlandaise, est sur son lieu de stage afin d'y obtenir son évaluation.

Après cela, nous sommes allées visiter une école maternelle. Là aussi, les choses sont différentes de chez nous. Les écoles maternelles englobent les crèches où les enfants vont de 1 à 3 ans. Ensuite, ils sont intégrés en gardienne. Ils passent au moins une heure par jour dehors, quel que soit le temps et ils ont donc tout un attirail à disposition dans le vestiaire à l'entrée de la classe. Pour la sieste, ils ont des lits superposés qui se remettent dans une armoire murale. Les enfants n'étaient pas perturbés pas notre présence.

Mercredi et jeudi : Nous avons vécu notre dernier jour de stage et Mme Vanoirbeck est venue nous rendre visite pour l'évaluation. Nous avons toutes eu des évaluations très positives et certaines se sont même vues proposer un emploi. Dès jeudi après-midi, nous avons refait nos valises non sans mal et fait encore quelques achats. Vers 16h30, nous sommes toutes allées au spa une dernière fois. Nous étions ensuite invitées à aller boire un verre avec nos tuteurs-élèves.

Vendredi : Nous nous sommes levées vers 4h30 pour nous apprêter à partir. Nous avons pris le taxi pour l'aéroport de Jyväskylä. Nous avons pris le vol de 6h00 et sommes arrivées à Helsinki une heure après, pour prendre directement le vol pour Bruxelles où nous sommes arrivées à 9h15. Dehors, une navette nous attendait pour notre retour à Liège devant le Lycée Jean Boets, où nous avons été accueillies par M. Franck, notre directeur, Mme Ackaert, notre professeur de soin et de pratique, et bien sûr nos parents.

Et voilà, c'est fini ! En début d'année, lorsque l'on nous a annoncé la nouvelle, nous étions stressées mais contentes à la fois de vivre cette expérience qui ne se représentera peut-être plus jamais. Le temps a passé vite ! Une belle expérience où l'on a découvert une autre culture, un autre pays et ne sommes pas déçues. Merci aux professeurs qui nous ont accompagnées lors de cette expérience, Mme Vanoirbeck et Mme Theyse.




Toutes les actualités