ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Enseignement secondaire

IPEA La Reid: visite ministérielle à l’école du développement durable

A gauche: Robert Meureau, Député provincial en charge de l’Agriculture; à droite: Carlo Di Antonio, Ministre wallon des Travaux publics, de l’Agriculture

Le Ministre Di Antonio a présenté aux élèves reidois le futur Code wallon de l’Agriculture et l’Horticulture. L’occasion pour nous de revenir sur quelques-uns des multiples projets de l’institut.

Le 22 octobre dernier, Carlo Di Antonio, Ministre wallon des Travaux publics, de l'Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine, a honoré de sa présence l'Institut Provincial d'Enseignement Agronomique de La Reid.

Accueilli par Robert Meureau, Député provincial en charge de l'Agriculture, qui représentait le Collège provincial, et par les membres de la direction de l'Institut de La Reid, il a présenté aux élèves des sections agricole et horticole le futur Code wallon de l'Agriculture et l'Horticulture. Le ministre a particulièrement mis l'accent sur la nécessité d'une diversification des productions.

Produire bio

Des propos qui ont trouvé un écho tout particulier à l'Institut, puisque l'équipe horticole s'est lancée dans la mise en place de productions maraîchères biologiques avec la création d'une 7e année Complément en productions horticoles et décoration florale. Cette section se positionne dans la logique environnementale et novatrice de l'Institut, à travers une diversification des productions maraîchères et fruitières orientées bio.

C'est ainsi que, sur une surface de 4000 m², les élèves assurent la production, le conditionnement et la vente de légumes tout au long de l'année, en appliquant les techniques et méthodes de l'agriculture biologique. Et, au terme de cette année de spécialisation, sur une superficie de quelque 8000 m², ils devraient être capables de cultiver et d'écouler leur production sur un circuit court. Notons que des démarches seront effectuées dans les trois ans pour l'obtention du label bio.

Consommer local

C'est dans ce même esprit de développement durable que Charmi'gac a vu le jour à La Reid. Charmi'gac (GAC, pour Groupe d'Achats Communs) est un groupe de professeurs qui achètent ensemble des produits de qualité à des prix avantageux, en s'adressant directement aux producteurs et transformateurs locaux qu'ils connaissent et à qui ils font confiance.

Cette démarche est issue de la volonté de recréer un lien direct entre producteur et consommateur, de faciliter la viabilité et le développement tant de petites fermes que de projets novateurs, respectueux des hommes et de l'environnement, tout en favorisant une agriculture plus humaine et davantage intégrée.

L'agriculture biologique et naturelle à petite échelle est celle qui, pour les Reidois, intègre le mieux ces valeurs. Cerise sur le gâteau, les productions maraîchères de la 7e année en productions horticoles alimentent ce circuit, ce qui constitue une belle mise en valeur des élèves et de leurs compétences.

Et fabriquer artisanal !

N'oublions pas une autre démarche novatrice de l'Institut : l'opération Valori Milk, initiée par la section agricole, qui fabrique et vend de la crème glacée artisanale et bio, au bon goût de lait frais de chez nous. M. Di Antonio, lors de sa visite, s'est d'ailleurs accordé une petite pause gourmande en dégustant une glace. Séduit par ce produit 100 % bio, local et artisanal, le Ministre s'est dit prêt à investir davantage dans la mini-entreprise de l'école.

Assurément, à l'Institut de La Reid, on sait ce que développement durable veut dire !




Toutes les actualités