Santé et qualité de vie

Santé et qualité de vieSanté et qualité de vieSanté et qualité de vieSanté et qualité de vie
DÉFI SANTÉ N°47

"Défi Santé" TipTop n°47 : Mieux communiquer
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 27-07-2020

"Défi Santé" est le nouveau rendez-vous que TipTop vous propose. Faites-vous plaisir en vous faisant du bien. Plusieurs fois par semaine, relevez les défis !

DÉFI SANTÉ N°47

Comme nous l'apprend Paul Watzlawick "Il est impossible de ne pas communiquer".
Quoique l'on fasse, on transmet des informations aux autres que cela soit par la parole mais aussi par nos silences, nos gestes, notre regard…

Tout est communication!

Nous allons nous pencher sur la communication verbale et tenter d'améliorer celle-ci.
En effet, la communication peut être une source de bien-être : échanger, se confier, déposer ses émotions… autant de bons réflexes à acquérir.

Comment communiquer avec bienveillance ? Comment mieux écouter ce que dit l'autre pour mieux se faire entendre et se comprendre mutuellement ?

Dans la communication, on est tour à tour l'émetteur (= celui qui parle) et le récepteur (= celui qui écoute).

Dès lors, quelques règles sont à respecter si l'on souhaite garder une communication sereine et positive.

L'émetteur :

  • Livrer son opinion, ses sentiments et prendre la responsabilité de ce que l'on dit en s'exprimant en « je ».
    On indique ainsi qu'il s'agit de vues personnelles et on ne « charge » pas l'autre.
    En effet le « tu » peut sonner comme un reproche ou une accusation alors qu'au final, vous exprimez un besoin personnel : « Je pense, je ressens ».
    Exemple : « J'aimerais que tu m'accordes plus de temps » plutôt que « Tu n'es jamais disponible ».
  • Formuler des messages courts (pas plus de 2 minutes). Dans le cas contraire, vous risquez que votre interlocuteur perde le fil de votre discussion.
  • Quand vous exprimez une émotion, n'hésitez pas à contextualiser : « Quand tu me parles ainsi, je me sens triste ».
  • Exprimez vos besoins sans attendre que l'autre les devine.
    Exemples : « J'aimerais que nos repas soient pris tous ensemble autour de la même table », « Je voudrais davantage de soutien dans les tâches du quotidien ».

Le récepteur :

  • Essayer de faire abstraction de ses propres pensées et centrer son attention sur ce que dit l'émetteur.
  • Ne pas hésiter à demander à l'autre de reformuler et de réexpliquer si vous n'avez pas bien compris. Attention, il ne s'agit pas ici de justifications, précisez-le bien.
  • S'abstenir de toute opinion personnelle tant que votre interlocuteur n'a pas fini son idée.

Il est utile que l'émetteur et le récepteur :

  • maintiennent le contact visuel avec l'interlocuteur ;
  • vérifient la bonne compréhension du message en demandant par exemple ce qui a été compris ou en reformulant les idées. Nombre de disputes ou de tensions naissent d'une incompréhension ou d'un malentendu ;
  • évitent de se couper la parole.

« À RETENIR »

  • Je ne suis pas dans la tête de l'autre et l'autre n'est pas dans la mienne.
  • Je peux dire ce que je pense et ce que je ressens, sans en tenir l'autre pour responsable et en le respectant.
  • J'écoute et donc j'entends avec attention ce que dit l'autre.
  • J'ai le droit de dire « non » et l'autre aussi a le droit de dire « non ».
  • Pensez aux compromis et essayez de trouver des solutions satisfaisantes pour les différentes parties.
  • Ne jugez pas l'autre.
  • Il faut sortir du débat « qui a tort, qui a raison ».

Exercice : mettre en pratique ces bons conseils

  • Pensez à une situation qui vous dérange, vous frustre.
  • Essayez d'identifier les émotions que cela provoque en vous, les raisons de ce mécontentement et vos besoins sous-jacents. Vous pouvez le faire par écrit si cela est facilitateur pour vous.
    Exemple : mon enfant (ou mon(ma) compagne) laisse traîner ses habits sales. Les besoins liés :
    • j'ai besoin d'un environnement rangé et propre pour me sentir bien ;
    • j'ai besoin de me sentir respecté dans mon travail ménager.
  • Proposez une discussion avec la personne concernée.
  • Avant d'entamer la discussion, prenez le temps de bien respirer pour vous détendre (cfr défis n°3 et n°23).
  • Expliquez calmement la situation en formulant vos phrases en « je » en partant de vos émotions et de vos besoins.
    Exemple : « Quand je trouve tes habits sales à terre, cela me met en colère. J'ai besoin de me sentir respecté pour le travail ménager que j'effectue. Pourrais-tu à l'avenir veiller à mettre tes habits directement dans le bac à linge sale ? ».
  • Ecoutez attentivement la réponse de l'intéressé.
  • Au besoin, entamez une négociation afinq que les besoins des uns et des autres soient pris en considération.
    Exemples :
    • Le partage des tâches pourrait être revu si votre interlocuteur ne se sent pas capable de répondre à vos attentes.
    • Votre enfant ou moitié prendrait en charge le linge sale et vous réaliseriez éventuellement une autre tâche qui vous apporte davantage de satisfaction.

"Ces bons réflexes en matière de communication ne sont pas évidents à acquérir".

Il faut de la confiance (cfr défis n° 31 et n°35) et de l'entraînement pour y arriver.

Vous retrouverez ici tous les Défis Santé !

Information(s) pratique(s)

Service I Prom'S (Service Itinérant de Promotion de la Santé) - rue de Wallonie, 26 - 4460 Grâce-Hollogne

Tél. 04/279.43.40 - email : iproms@provincedeliege.be

Lieu

Chez vous !


Dates

Juillet
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
  
  
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Parler
Écouter
Communiquer