FORMATION PROFESSIONNELLE

Actualités

partager sur Google+

partager sur Facebook
Haute école

Aider les pompiers à retrouver leur chemin

Hateya est un fil d'Ariane informatique imaginé par étudiants de la Haute Ecole.

Quatre étudiants de notre Haute Ecole ont imaginé un fil d’Ariane informatique. Il oriente les pompiers dans la fumée. Ce projet a remporté la finale belge de la Microsoft Imagine Cup.

Lionel Afangbedjee, Alessandro Missoul, Antoine Wislet et Kevin Putzeys sont étudiants de la catégorie technique, 3e année du Bachelier en Informatique et Systèmes de la Haute Ecole de la Province de Liège. Ces jeunes informaticiens ont été sensibles au décès tragique d'un pompier, Patrick Alexandre, survenu lors d'un incendie en 2008 dans les installations d'un grand magasin à Herstal.

Les soldats du feu ont plusieurs ennemis au cours de leurs interventions. Dont la difficulté de retrouver leur chemin à l'intérieur d'un bâtiment envahi par de la fumée. Cette perte d'orientation constitue un véritable danger. Actuellement, ils ne disposent que de dispositifs mécaniques comme des cordes et lignes de vies ou suivre les tuyaux de lances à incendie.

Nos jeunes étudiants ont voulu agir en mettant en pratique leur enseignement. Ils ont ainsi progressivement conçu le système « Hateya ». Un terme amérindien qui signifie « traces de pas ».

D'étudiants, Lionel, Alessandro, Antoine et Kevin

sont devenus concepteurs

D'étudiants, Lionel, Alessandro, Antoine et Kevin sont donc passés concepteurs. Pour atteindre leur objectif, ils ont pu obtenir le parrainage de la société Néomytic et développer leur projet dans le cadre de leur stage de fin d'études auprès de la société NRB. Le département Recherche et Développement de l'Intercommunale d'Incendie de Liège et Environs leur a permis de confronter leur système de « traçage informatique » en conditions réelles de feu, à savoir dans un environnement chaud et enfumé.

Lors de la manche belge de la Microsoft Imagine Cup, à Anvers, devant un jury composé des responsables de la société Microsoft, de représentants du monde universitaire et du secteur privé, les étudiants liégeois ont remporté la première place face à une quinzaine de concurrents.

Du 8 au 12 juillet, ils représenteront la Belgique à Saint-Pétersbourg (Russie) pour la finale mondiale. Ils devront assurer la démonstration de ce prototype en anglais. S'ils montent sur le podium, ils obtiendront un chèque : 50.000 dollars pour le lauréat, 10.000 pour le deuxième et 5.000 pour le troisième. Un montant qui pourrait faciliter le développement du système « Hateya » dans un futur cadre professionnel.

Cette démarche d'étudiants de la Haute Ecole permet de souligner que la Province de Liège soutient la formation continue des professionnels de la sécurité au sein de l'Institut Provincial de Formation des Agents des Services de Sécurité et d'Urgence, et plus particulièrement de l'Ecole du feu en ce compris les « Cadets » (formation de jeunes pompiers).

Hateya, comment ça marche ?

Il est extrêmement compliqué pour les hommes du feu de s'orienter au cœur d'un brasier. Nos jeunes concepteurs décrivent leur système de traçage...

« Le dispositif de guidage est composé d'un ordinateur, d'un capteur de mouvements et d'une paire de lunettes à réalité augmenté. Cet équipement est intégré à la veste du pompier. Le système mémorise les déplacements du sauveteur. Afin de l'orienter, des flèches apparaissent sur ses lunettes pour le guider dans son trajet de retour. Les données sont aussi transmises sur un écran de contrôle se trouvant à l'extérieur du bâtiment, permettant à l'équipe d'intervention de suivre les opérations. »

Un traçage applicable aux spéléologues, égoutiers, secouristes

Et d'ajouter : « Avec ce système, les coordinateurs peuvent connaître en temps réel où se situe chaque intervenant et répartir les secours de façon optimale. Ce traçage informatique, peut également être utilisé pour des spéléologues, des égoutiers, des secouristes. »

Information(s) pratique(s)

www.hateya.be




Galerie photos

Lionel, Kevin (en tenue de pompier) et Alessandro.
Une paire de lunettes à réalité augmenté.
Antoine, le quatrième étudiant du projet
Cet équipement est intégré à la veste du pompier.


Toutes les actualités