Centre Forma+ | Formations continues d’enseignement supérieur

Centre Forma+ | Formations continues d’enseignement supérieur Centre Forma+ | Formations continues d’enseignement supérieur Centre Forma+ | Formations continues d’enseignement supérieur Centre Forma+ | Formations continues d’enseignement supérieur
Conférence sur le double diagnostic

Le patient porteur d’un double diagnostic: quelle orientation donner lorsqu’on ne se comprend pas?
partager sur Google+ partager sur Facebook   Publié le 06-03-2020

C’est à l’initiative de deux étudiantes en Bachelier - Infirmier responsable des soins généraux que la HEPL a organisé le séminaire du 18 février, en collaboration avec le Centre FORMA+.

Dans le cadre de leur projet de travail de fin d'études, Julie Carlino et Charline Collard-Bovy se sont penchées sur la question du double diagnostic. L'objectif était de sensibiliser les médecins généralistes à la problématique. En effet, ceux-ci font partie de la première ligne d'intervention de soins et sont souvent les premiers interlocuteurs de la famille du patient ou de l'institution dans laquelle celui-ci se trouve.

La conférence était animée par le Docteur André-Marie Masson, psychiatre à la clinique des Frères Alexiens à Henri-Chapelle et responsable du projet double diagnostic sur le territoire du ReSME en Province de Liège. Il a éclairé l'audience sur cette patientèle assez peu connue, reconnue et parfois mal traitée.

Le Docteur Masson a d'abord rappelé qu'un double diagnostic est posé lorsque le patient souffre d'une déficience intellectuelle associée à une pathologie mentale ou à un trouble du comportement. Il a ensuite illustré, au travers de vignettes cliniques, les difficultés de communication que l'on peut rencontrer face à ce type de patients qui n'ont parfois pas accès au langage et à l'écriture. Il s'est également penché sur la pharmacologie proposée à ces patients.

La soirée a rassemblé une centaine de professionnels de la santé : médecins généralistes et psychiatriques, paramédicaux, ainsi qu'une centaine d'étudiants de la HEPL. L'idée centrale était que, face à la complexité du double diagnostic, un travail de collaboration entre les professionnels est indispensable. Ces échanges ont permis également de remettre l'humain au cœur des soins et de susciter chez chacun une réflexion sur nos pratiques.

Le débat qui a suivi l'exposé a été modéré par le Docteur Brabander, médecin généraliste.

Conférence sur le double diagnostic